Le PIT, parti ivoirien des travailleurs, officialise enfin son alliance avec le RHDP

Le PIT, formation politique fondée par le professeur Françis Wodié, a finalement rejoint la coalition actuellement au pouvoir en Côte d’Ivoire, le RHDP. Longtemps resté dans le statut d’observateur, le parti ivoirien des travailleurs intègre définitivement le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, une alliance qui, selon certains était bien prévisible.

Le PIT intègre finalement le RDHP, c’est l’information principale qui ressort de la rencontre qui s’est tenu le jeudi 16 mars entre plusieurs cadres du parti ivoirien des travailleurs et le président du directoire de la coalition au pouvoir. Cette alliance, repoussée à maintes reprises, s’est finalement concrétisée sous le mandat de Seka Seka Joseph désigné président du PIT en 2015. Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix dispose désormais d’un nouvel allié pour les futures batailles électorales. Le président fondateur du parti ivoirien des travailleurs avait été nommé à la tête du conseil constitutionnel sans pour autant que sa formation politique soit membre de la coalition RHDP. Le processus d’intégration au sein de la coalition au pouvoir avait démarré en mai 2016 lorsque le parti fondé par le professeur Françis Wodié avait adhéré au Rassemblement des Houphouëtistes en tant que membre observateur. Environ un an après son statut d’observateur, le parti ivoirien des travailleurs officialise enfin son appartenance au RHDP, une alliance suscite de nombreuses interrogations.

Bientôt des membres du PIT au gouvernement ?

Signe que l’alliance entre les deux partis est bel et bien scellé, l’on devrait voir des membres du PIT intégrer l’actuelle équipe gouvernementale. En dehors de la nomination de Françis Wodié à la tête du conseil constitutionnel (démission en 2016), aucun membre du parti ivoirien des travailleurs n’avait été appelé au gouvernement depuis l’arrivée du président Alassane Ouattara au pouvoir après l’élection de 2010. A l’occasion du prochain remaniement ministériel dont la date n’est pas encore connue, quelques départements ministériels devraient être attribués aux cadres du parti fondé par Françis Wodié. Aussi, il est bien possible que certains cadres de la formation politique soient désignés sénateurs, car la nouvelle constitution autorise le président de la République à nommer un tiers des membres du sénat.
Toutefois, avec les nombreuses fractures que connaît le PIT, il est un peu trop tôt pour confirmer si l’ensemble de ses partisans, y compris certains cadres, s’aligneront sur cette décision d’alliance. A titre de rappel Ahizi Aka Daniel s’est vu retirer la présidence du parti après une bataille juridique remportée par son adversaire, Seka Seka Joseph. Le parti ivoirien des travailleurs est depuis lors partagé entre deux tendances.

1,849 total views, 9 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !