Élections législatives cote d’ivoire 2016: à quoi ressemblera le futur parlement ivoirien ?

Les ivoiriens seront bientôt aux urnes à l’occasion des élections législatives qui auront lieu le 18 décembre prochain selon le calendrier de la CEI. A quelques jours du renouvellement de l’Assemblée nationale ivoirienne, nombreux sont ceux qui se demandent à quoi ressemblera le prochain parlement de Côte d’Ivoire ?

Les élections législatives du 18 décembre 2016 en Côte d’Ivoire revêtent une dimension tout aussi importante pour le pouvoir en place comme pour l’opposition. Dans quelques jours, l’actualité ivoirienne sera essentiellement dominée par la course au renouvellement de l’hémicycle ivoirien. Pour ce scrutin, la Commission électorale indépendante a retenu plus de 1100 dossiers de candidature, autant dire que la course s’annonce plus serrée que lors de la précédente élection des députés. Le scrutin législatif tiendra toutes ses promesses d’autant plus que le FPI, la principale force d’opposition actuellement en Côte d’Ivoire, a décidé de participer au vote. Premier mandat pour certains députés, reconduction pour certains parlementaires, l’Assemblée nationale ivoirienne aura un autre visage après le scrutin du 18 décembre 2016.

L’entrée certaine des opposants au parlement

Il y’a cinq de cela, le président de la République avait appelé les partis d’opposition en Côte d’Ivoire, en l’occurrence le front populaire ivoirien, à participer aux élections législatives organisées quelques mois après l’arrestation de leur leader Laurent Gbagbo. Mais les nombreuses dissensions et crises de succession ont eu raison des cadres de ce parti, qui se sont abstenus de prendre part au scrutin, conditionnant éventuellement leur participation par la libération de Laurent Gbagbo, l’ex-chef d’État ivoirien. On a donc assisté à un parlement majoritairement contrôlé par le RHDP, l’Alliance actuelle aux commandes du pays. Mais il en sera autrement cette année car l’opposition envisage bel et bien de briguer quelques sièges à l’Assemblée nationale. Doit-on cependant s’attendre à un retour en force de l’opposition au sein de l’hémicycle ivoirien ? Seule certitude, parmi les circonscriptions favorables au FPI, certains candidats du RHDP auront du mal à se faire élire ou réélire pour ceux qui briguent un second mandat.

Le futur parlement ivoirien toujours dominé par le RHDP ?

A première vue, il ne fait aucun doute que le futur parlement sera majoritairement composé de députés représentants l’actuelle alliance au pouvoir, à la différence que la participation de l’opposition aux législatives du 18 décembre prochain fera perdre au RHDP probablement quelques places à l’Assemblée nationale. Manifestement, le nouveau visage de l’hémicycle ivoirien sera plus ou moins un remake de la précédente élection législative. Le front populaire ivoirien, partagé depuis des années entre deux tendances, à savoir la branche de l’idéologie Gbagbo ou rien dirigée par Aboudramane Sangaré, et le FPI normal que dirige Affi N’Guessan Michel, auront du mal à occuper un nombre important de siège, quoique leur entrée prochaine à l’Assemblée nationale ne fait aucun doute.

3,827 total views, 6 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !