SANTE

Fistule obstétricale : la maladie de la honte

L’accouchement est un bien heureux événement dans la majeure partie des familles. Mais certains accouchements sont suivis de maladies gênantes et surtout moins connues. On en parle pas beaucoup mais les fistules obstétricales font partie des maladies qui surviennent après un accouchement.

La fistule obstétricale désigne la formation d’un canal anormal entre la vessie et le vagin (vésico-vaginale), entre le rectum et le vagin (recto-vaginale), entre la vessie et le rectum (vésico-rectal), survenant après une grossesse compliquée ou à un accouchement prolongé. La fistule est présente sur tous les continents (entre 50000 et 100000 malades dans le monde chaque année). On dénombre le plus de malade en Afrique et en Asie car la fistule obstétricale est aussi liée à un accès limité aux soins médicaux obstétricales.

Quel sont les Causes

La fistule est un problème mondial, mais elle est surtout connue en Afrique. Le jeune âge et la malnutrition de la femme enceinte sont des facteurs favorisant la fistule. Le développement insuffisant du bassin de cette dernière empêche le passage normal du bébé. L’accouchement présentant ce cas de figure nécessite une césarienne ; mais dans bien des cas (dans les pays peu développé surtout) l’accouchement se fait par voie basse et cet accouchement périlleux dure bien plus longtemps que la normale. Le nouveau-né qui se déplace difficilement crée des lésions au cours de sa traversée génitale dans les parois vaginales et dans les organes voisins (vessie, rectum). Dans les cas où l’accouchement est non fatal pour la mère le fœtus très souvent fini par mourir de souffrance fœtale. Les lésions causées par l’accouchement ne sont pas détectable immédiatement.
Dans les pays développés les fistules sont dues à d’autres raison comme le cancer ou les complications de chirurgie.

Les Conséquences

Ces lésions crées par l’accouchement, les complications chirurgicales ou le cancer donne naissance à un canal de communication anormal entre le vagin, la vessie et le rectum. Par conséquent la femme malade ne peut plus contrôler ses urines (fistule vésico-vaginale), ne contrôle plus les mouvements de son intestin (fistule recto-vaginale). De ces cas résulte une incontinence permanente. Les femmes, incapables de rester sèche sont victime d’humiliation, de discriminations, l’isolement et sont parfois rejetées de tous (époux, conjoint, parents amis). Elles vivent alors une vie axée sur la honte de que leur état produit. Non traiter, cette maladie peut conduire à une mort lente et prématurée suite à des infections et une insuffisance rénale.

Les Traitements

Contre les fistules obstétricale dans les cas où la patiente est découverte tardivement le seul moyen de traitement est la chirurgie. Par contre si elle est diagnostiquée très tôt l’on peut procéder à la mise en place d’un cathéter dans sa vessie afin de diminuer la pression sur les tissus et de favoriser la fermeture de certaines fistules.

Préventions

En retardant l’âge du premier rapport sexuel, en luttant contre les mariages précoces afin de retarder de plusieurs années l’âge de la première grossesse et en favorisant l’accès aux soins médicaux de qualité. Par ailleurs les campagnes de prévention sur l’importance des soins obstétricaux d’urgence seraient aussi bénéfiques.

La rédaction vous recommande : L’endométriose : une cause d’infertilité chez la femme

19,938 total views, 51 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut