Le ‘’serrer’’ le secret des femmes Africaines

Vous avez dit secret de femme, oui elles en ont tellement, ce qui est la préoccupation première dans toutes les discussions c’est comment préserver la jeunesse du vagin. Le ‘’serrer’’ est un objet ou substance, qui permet à la femme de rétrécir son vagin.

En Afrique la tradition du Serrer (la technique de rétrécir son vaginest presqu’une culture, le fait est que les traditions conseillent de se préserver jusqu’à la majorité et plus jusqu’au mariage. Le constat est que les choses évoluent, les siècles changent et l’éducation en plus de la maison, les enfants ou du moins la jeunesse s’éduque elle-même avec l’avènement des réseaux sociaux. Tout s’apprend sur la toile, il suffit juste, de taper ce que vous recherchez et le tour est joué.

Internet éduque dans les foyers

Que ce soit en Europe ou en Afrique, l’éducation dans certaines familles est laissée aux soins d’internet et au baby Sitter. Alors à l’âge de la maturité, la jeune fille tout comme le jeune garçon veut tout apprendre sur les changements qu’elle constate ou les expériences qu’elle souhaite expérimenter. C’est alors que devenue adulte la femme, apprend des choses sinon des ‘’secrets’’ pour rester jeune et belle et pour le bien être de sa vie de femme et de son futur couple.

Ce que femme veut Dieu le veut ?

L’adage dit vrai, si on se penche sur les secrets qu’une femme possède et dont elle fait usage pour obtenir ce qu’elle veut. L’objectif avec le ‘’serrer’’ qui se présente sous plusieurs formes est de garder non seulement son homme mais aussi conserver ce que la science dit perdu. Toutes les femmes ou les filles connaissent le ‘’secret’’ ou le ‘’serrer’’ en tous les cas celles qui ont franchi l’étape des rapports sexuels consentis. Il se présente sous forme de ‘’lubrifiant’’ de ‘’bonbon’’ ou encore de petites boules en formes de cacahuètes et de couleur blanche, sont autant de produits qui se retrouve sous l’appellation ‘’secret ou serrer’’ parce qu’ils jouent le même rôle. C’est comme si l’hymen n’a jamais été rompu avec certains de ces produits et avec d’autres le conjoint ou le partenaire a l’impression que sa conjointe ou sa partenaire est à chaque rapport comme si c’était la première fois ne risque pas de partir.

A partir de 100 F CFA pour retrouver ce qui est dit perdu

En Afrique de l’Ouest précisément, en Côte d’ivoire, au Sénégal et au Burkina Faso pour ne citer que ces pays-là ‘’serrer’’ est en vogue et à moindre coût. Selon ce que la cliente recherche elle y trouvera sa bourse. La bourse la plus élevée est de 5 000 F CFA. Certaines femmes africaines vivant à l’étranger ont exporté le commerce auquel des européennes, ont adhérer et ont même fait le détour en Afrique pour savoir comment cela se fabrique. Les témoignages recueillis lors de rencontres causeries entre femmes appelées communément ‘’Kongossa ou Affairages’’, le constat est sans appel ‘’serrer ou secret’’ marche. Certaines expliquent avec enregistrement à l’appui les bienfaits des produits tandis que d’autres expliquent comment elles sont devenues jeunes et ont retrouvé leur adolescence.
Pour son propre plaisir ou celui du conjoint ‘’serrer’’ fait des merveilles dans tellement de situations, les femmes ont le secret même pour faire tomber une planète alors pour retrouver une seconde jeunesse en gardant jalousement son homme pour soi, quoi de plus normal que le secret de femme. Bon produit à utiliser avec modération même si le produit à des bienfaits, il a aussi son lot de risques. Alors faites vous plaisir mesdames mais avec modération!!!


  

Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !