Sénégal

Pèlerinage meurtrier au Sénégal

Le rendez-vous annuel dans la ville de Touba vire au carnage

Le pèlerinage annuel dans la ville de Touba au Sénégal, célébré chaque décembre, a pris un tournant meurtrier pour cette année. 13 personnes ont perdu la vie dans des accidents de circulation au cours de ce rendez-vous qui réunit des millions de pèlerins. Les blessés se comptent par centaines, précisément 466 personnes. Au total, pour ce grand rassemblement organisé par la confrérie mouride, on recense 99 accidents entre en l’espace de seulement quatre jours. Le « Magal », hommage en langue française, est une cérémonie organisée tous les ans en l’honneur de Cheick Ahmadou Bamba, père du « mouridisme », une des diverses doctrines religieuses que compte le pays. Cette commémoration annuelle est une tradition qui dure depuis plus d’un siècle à Touba.

Le bilan de cette année dépasse celui de l’édition précédente

La tragédie qui a entaché le pèlerinage de cette année est un fait assez courant lors de cette grande cérémonie. L’année dernière, il y a également eu des victimes selon le lieutenant-colonel Moussa Niang de la brigade nationale des Sapeurs-pompiers. Mais le bilan de cette année aurait été plus lourd que celui de l’année précédente. En 2014, 11 morts et 308 blessés ont été recensés pendant le pèlerinage en hommage au fondateur du mouridisme. Pour l’édition 2015, le bilan est en hausse tant au niveau des pertes en vies humaines que des blessés : 13 décès et 466 blessés. Mais on dénombre 99 accidents liés à la circulation en 2015 contre 107 l’année dernière.

Un dispositif sécuritaire à remettre en question ?

Aucun responsable n’a été officiellement pointé du doigt. Mais tout porte à croire que les accidents survenus au cours de recueillement sont liés à un mauvais dispositif sécuritaire déployé pour la circonstance. Avant l’arrivée de ce jour si important au Sénégal, le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo s’est rendu le lundi 25 novembre  dans la ville de Touba pour faire le point sur le déploiement sécuritaire qui sera mis en place. Au regard du bilan tragique, les dispositions qui ont été prises pour garantir la sécurité des millions de fidèles à ce rendez-vous n’ont pas été satisfaisantes.

Le gros marché économique qui se développe en marge de cette cérémonie

Le rendez-vous annuel de Touba est une véritable opportunité économique pour le pays en dehors de la dimension religieuse. Les chiffres exacts n’ont pas été communiqués mais certains économistes estiment à plus de 200 milliards de francs CFA le chiffre d’affaires lors du « Magal ». Tous les  secteurs d’activités sont en ébullition à cette occasion : le commerce, la couture ou encore l’élevage.

3,210 total views, 31 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut