Côte d’Ivoire : deux microbes lynchés à mort dans un quartier d’Abidjan

Fin de parcours pour deux microbes qui semaient la terreur dans la commune d’Adjamé, un des quartiers populaires de la capitale Abidjan. Devant la lenteur des autorités à réagir face à ces bandits, la population a elle-même décidé de se faire justice en lynchant à mort les deux agresseurs interpellés dans le quartier de Williamsville.

En attendant qu’une solution soit trouvée au problème des microbes en Côte d’Ivoire, la population continue de se faire justice elle-même contre ces agresseurs sans états d’âmes. A Abidjan, deux de ces voyous qui semaient la terreur dans la commune d’Adjamé ont été lynchés à mort par les habitants de la commune. Dans l’après-midi du jeudi, pendant que ces microbes agressaient une femme dans un magasin, ils ont été pris à parti par les habitants de Williamsville. Face à l’impuissance des autorités devant ce fléau qui ronge la société depuis des années, la population a décidé de se faire justice. En guise de punition, les deux microbes arrêtés par les jeunes du quartier de Williamsville seront battus à mort sans que la police ne puisse avoir le temps d’intervenir. Ces voyous ont pour habitude d’opérer régulièrement dans cette commune qui ne désemplit pas de monde. Adjamé se présente aujourd’hui comme le plus grand carrefour commercial d’Abidjan, une commune qui attire autant de monde et malheureusement aussi des agresseurs. Si les microbes avaient pris l’habitude d’opérer les nuits, aujourd’hui, ces bandits s’attaquent aux honnêtes citoyens en pleine journée, sous le regard impuissant de la victime et souvent des passants. Sortir indemne d’une agression des microbes est un coup de chance qui arrive rarement, car ces voyous, en plus de vous déposséder de vos biens matériels (argent, téléphone, bijoux et autres objets de valeurs), prennent un malin plaisir à infliger des blessures à leurs victimes. Il arrive même des cas où les personnes agressées par les microbes soient poignardées et trouvent la mort.

Les autorités toujours dans l’impasse face au problème des microbes

De jour comme de nuit aujourd’hui, certains quartiers d’Abidjan sont peu fréquentables, en raison des agissements des microbes. Face à l’ampleur du problème, les autorités du pays ont décidé d’agir. Mais le plan de resocialisation de ces jeunes agresseurs mis en place par le gouvernement peine à porter ses fruits. L’on serait tenté de dire que les microbes sont même passés à la vitesse, étant donné qu’ils agressent désormais les populations d’Abidjan en pleine journée comme pendant la nuit. En attendant qu’une véritable solution soit trouvée face à ce phénomène, les habitants continueront de se rendre justice eux-mêmes en débarrassant la société de ces individus indésirables. Dans la majorité des cas, les microbes arrêtés par la population sont battus à mort, comme ce fut le cas jeudi dans la commune d’Adjamé. Il urge donc pour le gouvernement de remédier à ce fléau, faute de quoi la population continuera de se faire justice, au mépris de la loi.

302 total views, 2 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Scandale.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !