SOCIETE

L’éducation des enfants en Afrique : quelle place la femme occupe ?

Place de la femme africaine

Dans un foyer, la venue des enfants est toujours synonyme de joie. Mais très vite, cette allégresse laisse place à plusieurs difficultés courantes de la vie, comme par exemple le problème combien crucial de l’éducation. Cette tâche si importante est généralement confiée à la femme tout en oubliant que la responsabilité d’inculquer de bonnes valeurs à un enfant est partagée entre le père et la mère. Dans ce processus, le rôle de cette dernière est manifestement connu.

Nécessité d’inculquer des valeurs morales à nos progénitures

Avoir un enfant est considéré comme un événement assez important dans la vie d’une femme. Bien souvent dans nos communautés, plus précisément dans les foyers, en plus des tâches ménagères, la grande responsabilité dans l’éducation des enfants est octroyée aux femmes. En effet, la femme Africaine, considérée comme détentrice des valeurs morales, culturelles, traditionnelles et sociales devra s’atteler à réussir l’éducation et permettre l’épanouissement de l’enfant au sein du foyer. En Afrique, une femme aimante et qui sait s’occuper de ses enfants est synonyme de foyer paisible car elle est considérée comme étant la gardienne du foyer. Pour tout enfant, vivre dans un foyer ou règne l’amour, la sécurité et bien d’autres éléments aidera cet enfant à grandir avec une certaine mentalité et une certaine force vis-à-vis des épreuves de la vie.

Le rôle des mères dans l’éducation des enfants

La femme, par son côté sensible et son doux caractère va façonner l’image de son enfant afin de lui assurer un futur reluisant car la mère gère tous les aspects physiques, familiaux, scolaires, spirituels, sociaux de la vie de sa progéniture. Par exemple, lorsqu’un enfant fait une bêtise, il va vers sa mère soit pour qu’elle le couvre afin qu’il ne soit pas grondé par son père, soit pour lui demander pardon dans le but de lui faire oublier son geste.

L’injustice humaine vis-à-vis des femmes

En effet, lorsque la réussite d’un enfant est assuré, l’on a tendance à féliciter le travail du père car il est perçu comme celui qui a su donner les conseils adéquats et impératifs à la mère qui, ensuite elle, a su les faire comprendre à l’enfant et surtout à les mettre en pratique. Alors que dans le fond, on oublie qu’elle est la détentrice des valeurs morales au sein du foyer. Par ailleurs, en cas de dérapage ou au cas où l’enfant refuse de se plier aux exigences du foyer, ou pire encore en cas d’échec ; la mère ou la femme est automatiquement pointée du doigt comme étant la seule et unique fautive dans l’éducation ratée de l’enfant. Et dans cette situation, sa sensibilité et sa vulnérabilité sont mis au-devant vu que dans certaines sociétés, elle est considérée comme étant « le sexe faible » car n’ayant pas su donner et apporter de véritables éléments dans l’épanouissement de l’enfant.

La nécessité d’un effort conjugué entre le père et la mère

Ne serait-il pas important voir vital que les 2 parents c’est-à-dire le père et la mère puissent s’occuper mutuellement, complémentairement et simultanément de leurs progénitures afin qu’il e puissent avoir aucun écart de conduite et pouvoir se conformer aux réalités de la vie car comme on le dit un enfant qui vit dans un environnement paisible, soigneux, heureux et soigneux répond favorable à la réussite et pourra facilement atteindre ses objectifs de manière naturelle.

Droit d’auteur image de couverture : http://fr.123rf.com/profile_spotmatikphoto

10,201 total views, 36 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut