SOCIETE

Côte d’Ivoire : l’Etat veut éliminer les violences faites aux femmes

Le gouvernement ivoirien ambitionne d’éliminer les violences faites aux femmes au cours des dix prochaines années en accentuant la sensibilisation des populations sur ce phénomène qui connaît déjà une «baisse significative» au niveau de l’armée, a annoncé, vendredi, à Abidjan, la ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, Euphrasie Yao.

En terminer au cours des 10 prochaines sur la violence faites aux femmes ivoirienne. Cette journée de lutte, a été marquée en Côte d’Ivoire par une marche des populations qui a enregistré la participation du Premier ministre Daniel Kabkan Duncan et des membres de son gouvernement.

Selon M. Duncan venu contribuer à cette marche initiée par sa collaboratrice, la ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, Euphraise Yao, la Côte d’Ivoire «a fait des progrès très importants dans ce domaine ».

«La Côte d’Ivoire est sortie de la liste des pays où ces violences sont importantes», s’est félicité le Premier ministre ivoirien.

La ministre Euphrasie Yao se réjouissant de la présence effective de Daniel Kablan Duncan, a estimé que cela est la preuve «de l’engagement de l’Etat à un haut niveau» pour la lutte contre ce fléau.

« La Côte d’Ivoire, d’ici quelques années va éradiquer la violence basée sur le genre. Après cinq ans, on peut réduire significativement cette violence et cinq autres années on peut espérer la tolérance zéro », a-t-elle ajouté.

En 2016, ce sont au total 578 cas de violences physiques (attouchements, viols…) qui ont été identifiés en Côte d’Ivoire. « Il y a des améliorations au niveau du gouvernement, de l’armée mais au niveau de la population non », a expliqué la ministre Euphrasie Yao.

La 26è édition des 16 jours d’activisme de lutte contre les violences basées sur le genre se déroule sous le thème mondial, «orangez votre pays et mobilisons des fonds pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles».

Ces deux semaines seront marquées en Côte d’Ivoire notamment par des actions de sensibilisation et de collecte de fonds en vue du financement du Centre de prévention et d’assistance aux victimes des violences sexuelles (PAVIOS), basé dans la commune d’Attécoubé à l’Ouest d’Abidjan.

Source : LS/APA

727 total views, 56 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut