in

Les représentants ivoiriens à la CAF : une élimination désormais traditionnelle dès le premier tour

Les clubs représentants la Côte d’ivoire aux coupes d’Afrique des clubs champions sont à nouveau out dès le premier tour, un air de remix qui date de plus d’une décennie. Les clubs ivoiriens semblent avoir perdu de leur superbe d’avant les années 2000. Pour preuve les dernières éliminations de l’Asec Mimosas et de l’As Tanda.

La compétitivité des clubs ivoiriens remise en cause ces dernières décennies

Depuis quelques années voire une décennie les clubs ivoiriens ne font plus sensations pendant les compétitions africaines que ce soit en ligue des champions africaine ou en coupe CAF. Elle est bien loin cette époque où les clubs ivoiriens dictaient leur loi à l’Afrique avec un Asec Mimosas flamboyant, un Africa Sport National conquérant et des clubs non moins représentatifs tels que le Stade d’Abidjan ou le Stella Club d’Abidjan. Depuis le début des années 2000, plus rien dans les armoiries de la FIF (Fédération Ivoirienne de Football) comme trophée. Une disette inhabituelle. Hormis le rêve seweké caressé de 2012 à 2014, rien à se mettre sous la dent, ou sous les crampons devront on dire, pis l’on observe des éliminations face à des clubs traditionnellement à la portée de nos représentants.

Le Sewé Sport de San Pedro, un bref éclairci dans une longue nuit qui se prolonge depuis une décennie

Le Séwé club de San Pedro, un club issu d’une ville portuaire du sud-ouest de la Côte d’ivoire est peut-être le seul club ivoirien à avoir caressé l’espoir de remporter une coupe africaine depuis le sacre des Académiciens de la super coupe en 1999 face à l’Esperance de Tunis. En effet en 2015, après avoir été reversé dans la coupe de la confédération suite à son élimination de la ligue des champions au titre de 3e de sa poule, le Séwé est allé jusqu’en finale face au tout puissant et historique Al Alhy d’Egypte. Le Séwé y a cru jusqu’au bout avant de couler dans les dernières minutes.

Les clubs ivoiriens piétinement inlassablement dès le premier tour des coupes africaines

Comme un air de déjà-vu. Après une défaite au match aller en terre gabonaise face au Mounana CF, l’on avait cru que l’Asec renversait la vapeur face à un club qui ne semblait pas être particulièrement dangereux. Mais hélas, et encore une fois, l’Asec tombe. Et pourtant l’Asec ce ne sont pas les occasions qui ont manqué. Tout au long du match l’Asec a dominé tous les compartiments du jeu, mais le club gabonais qui était visiblement venu jouer le nul de la qualification a fini par avoir raison du club ivoirien qui n’a pas su concrétiser les maigres occasions obtenues notamment avec l’international burkinabé Bance Aristide.
Même son de cloche pour le champion ivoirien l’As Tanda qui n’a pas fait mieux que son dauphin. Après une victoire 2-0 à Abidjan l’on avait cru que l’essentiel était fait, mais les sud-africains du Platinum Stars FC ont remis les pendules à l’heure à domicile et c’est aux tirs au but que nos champions ont été défaits par 4 tirs réussis contre 5.
Des éliminations précoces qui doivent interpeller les autorités ivoiriennes du football quant au niveau réel de notre football local qui ne fait plus que piètre prestation en coupes africaines des clubs.

Merci de donner une note

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Les vérités à Dj Arafat et Josey par la « La divine de Dieu »

Cardiopad : la Start up africaine qui sauve des vies avec une tablette connectée