Equipe de Côte d’Ivoire: Marc Wilmots sur les traces de Yann Karamoh

Le nouvel entraîneur de l’équipe de Côte d’Ivoire est sur les traces de Yann Karamoh, un des nombreux joueurs binationaux pour lesquels luttent fédération française et ivoirienne. Le sélectionneur des éléphants serait déjà en discussion avec l’ailier de Caen pour le convaincre de rejoindre l’effectif des éléphants.

L’équipe de Côte d’Ivoire pourrait accueillir bientôt un des binationaux qui ont déjà joué pour la sélection de Bleuets en France. Après avoir réussi à faire venir dans son effectif Seko Fofana, Jean-Philippe Gbamin, Maxwel Cornet et Jérémie Boga, Marc Wilmots est désormais aux trousses Yann Karamoh, le jeune ailier droit de 18 ans qui évolue sous le maillot de Caen. D’après les informations dont nous disposons, le nouvel entraîneur des éléphants de Côte d’Ivoire aurait déjà échangé quelques mots avec le concerné pour lui proposer de venir jouer pour sa patrie natale. Yann Karamoh n’a pas encore répondu favorablement à cette demande mais du côté ivoirien on reste plutôt optimiste sur le choix du jeune ailier de 18 ans qui évolue à Caen. L’opération séduction des binationaux a déjà permis à Marc Wilmots de faire venir quatre footballeurs en équipe nationale ivoirienne. Considéré comme l’un des meilleurs à son poste en ligue 1, le franco-ivoirien est actuellement en pleine négociation avec son club actuel pour une prolongation de son contrat qui expire en 2018. Dans le même temps, plusieurs clubs de première division française ont déjà manifesté un intérêt pour Yann Karamoh, auteur de 5 buts et quatre passes décisives avec le stade Malherbe de Caen. Parmi les intéressés, AS Monaco, l’actuel leader de la ligue 1 à deux doigts d’être sâcré. Avec l’engouement d’un si gran club français autour du joueur, on comprend mieux l’intérêt qu’il revêt aux yeux de Marc Wilmots, l’entraîneur des éléphants de Côte d’Ivoire.

Le recrutement des binationaux, une tâche qui réussit bien à Marc Wilmots

Contrairement à son prédécesseur Michel Dussuyer, le nouveau sélectionneur des éléphants de Côte d’Ivoire a fait du recrutement des binationaux une de ses priorités. Depuis son arrivée il y’a environ deux mois de cela, quatre joueurs binationaux ont déjà rejoint les rangs de la sélection ivoirienne, le cas Joris Gagnon étant pour l’heure dans l’incertitude, même si l’entraîneur des bleuets a déjà déclaré que le joueur lui avait fait part de sa décision de rejoindre les éléphants. Si la venue Yann Karamoh en équipe de Côte d’Ivoire se confirme, cela complètera à cinq le nombre de binationaux recrutés par Wilmots en l’espace de deux mois. Si cette mission de recrutement des binationaux pour l’instant réussit bien au sélectionneur des éléphants, il a cependant connu échec dans le cas Bakayoko Tiémoué qui, dans les derniers instants, a décidé de rejoindre la sélection française de football. Même si l’initiative de l’entraîneur de la sélection ivoirienne est saluée par la fédération ivoirienne de football, certains consultants du ballon s’offusquent à l’idée de voir Wilmots privilégier les binationaux au détriment de certains joueurs locaux. Il serait peut-être temps que le tacticien belge songe aussi à accorder aux locaux ivoiriens les mêmes chances accordées à Maxwel Cornet, Jean-Philippe Gbamin, Jérémie Boga, Séko Fofana et peut-être bientôt à Yann Karamoh l’ailier droit de Caen.

982 total views, 6 views today


  
Haut

Hello !

Vous aimez Cotedivoire.news ? Merci de nous faire un Amour de LIKE ! !