in

CAN 2019 : qu’en est-il de l’organisation de la CAN au Cameroun ?

Le bras de fer entre le Président de la Confédération Africaine de Football (CAF) et la Fecafoot, fédération camerounaise de Football, se poursuit et prend des allures de règlements de compte.

Ahmad Ahmad dégaine son pistolet verbal et tire à boulet rouge sur les autorités camerounaises, qui répondent tout aussi vigoureusement. Entre les deux, surgit l’ex Président de la CAF, Issa Hayatou qui envoie quelques piques à celui qui l’a détrôné. Fort de cette opposition, un imbroglio total est né et le doute plane. Le Cameroun organisera-t-il la CAN ? La rejettera-t-il pour faire un bras d’honneur à Ahmad Ahmad ?

En principe le Cameroun doit organiser la Coupe d’Afrique des Nations 2019, mais quelques réglementations survenues dernièrement et la brouille pestilentielle avec le nouveau patron du foot africain semblent mettre l’organisation en pointillé.

Ahmad Ahmad, très impatient avec le Cameroun

Le torchon semble brûler entre la Fecafoot et la CAF pour une raison qu’on ignore encore bien, même si l’on devine que c’est le retard possible du Cameroun dans l’organisation de la CAN. En tout cas les relations ne sont pas au beau fixe surtout depuis le weekend dernier quand, en visite au Burkina Faso il avait lâché cette phrase choc : « Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt ». Une telle phrase n’est pas faite pour plaire aux dirigeants camerounais bien évidemment. En effet le malgache Ahmad Ahmad douterait fort des capacités du Cameroun à organiser la CAN bien que le Cameroun se dit prêt.

Impossible n’est pas Camerounais

Les responsables du football camerounais ont jugé les propos du Président de la CAF inappropriés car ne répondant pas à la réalité des faits. La Fédération camerounaise a dit:

« avoir pris connaissance, avec une profonde consternation, des récentes déclarations du Président de la Confédération Africaine de Football. »

Par la suite elle déclare que les déclarations de ce dernier ne sont pas conformes à la réalité et déclare que le Cameroun est bien prêt même avec la nouvelle formule de quatre équipes. Elle est donne pour exemple la récente CAN féminine que le pays a accueilli en 2016. Selon eux le pays pourra accueillir sa 2e CAN après celle de 1982 donc il n’y a pas de raison de s’affoler. Impossible n’est pas camerounais dit-on !

Issa Hayatou s’invite dans le débat

L’ancien Président de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou est également monté au créneau pour dénoncer l’affairisme inutile de celui qui l’a débarqué de la tête de l’organisation. Il déclare et je cite :

« Je regrette les propos d’Ahmad ».

Il se veut encore plus patriotique lui qui révèle :

« On ne peut pas dire que le Cameroun n’a rien, alors que nous avons cinq stades dont trois répondent aux normes, à Yaoundé, Limbé et Bafoussam…Combien de pays africains peuvent présenter les mêmes infrastructures ?»

En tout cas c’est le Cameroun se dit prêt à organiser la plus belle des compétitions sportives africaines. Elle n’entend pas toutefois se laisser sermonner par le Président de la CAF qui se montre très impatient envers les Camerounais. Devrait-on y voir le prolongement d’une inimité envers Issa Hayatou ? Nul ne saurait répondre. La Cameroun a en tout cas le dos au mur car le compte à rebours a commencé.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire : évasion spectaculaire au palais de justice d’Abidjan Plateau

Langue kassena burkina

Langue Kassena du groupe Gourounsi au Burkina-Faso