in

CAN 2019 : le Cameroun serait-il sur le point d’en perdre l’organisation ?

Les jours se suivent et se ressemblent.

Entre Ahmad Ahmad, le Président de Confédération Africaine de Football, et les autorités ivoiriennes rien ne va décidément plus.

Un volcan de tensions bout sous un semblant de courtoisie à peine voilée. Le Président de la CAF ne mâche plus ses mots pour parler de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun. L’homme doute des capacités et laisse la porte ouverte à d’autres candidats.
Le Président de la Confédération Africaine de Football, le malgache Ahmad Ahmad a visiblement maille à partir avec les responsables camerounais chargés de l’organisation de la compétition en 2019. Ses dernières sorties font penser qu’il veut déléguer l’organisation à un autre pays. Quant aux autorités du Cameroun, elle sort le grand oral pour convaincre sur leur capacité à relever le challenge.

Un Président de la CAF qui cache à peine ses intentions

Le Président de la CAF, le malgache Ahmad Ahmad continue de mettre les Camerounais dans un état de second d’incompréhension. Monsieur Ahmad Ahmad manœuvre-t-il toujours pour remettre en cause l’attribution de la CAN 2019 au Cameroun ? Ces dernières sorties fracassantes laissent suggérer une telle piste. Il y a quelques jours, celui-ci aurait tenu cette déclaration : « Si on a le rapport que le Cameroun est incapable d’organiser la CAN, on va ouvrir un appel d’offres. Il y a même des pays qui se manifestent déjà. Je vois dans les médias l’Algérie et le Maroc qui veulent l’organisation. » Le Cameroun a tenu à réagir face à ces propos du premier patron du football africain.

« Non non non !» que non affirment les Camerounais

Les autorités camerounaises se disent surpris par la vague de déclarations d’Ahmad Ahmad malgré l’assurance donnée à celui-ci. La Fécafoot a réitéré son engagement d’organiser avec succès la Coupe d’Afrique des Nations. Elle affirme qu’elle pourra accueillir sans aucune difficulté les dix neufs délégations qui seront à la compétition en juin 2019 conformément au nouveau calendrier de la CAF. Le vice-président de la CAF, Constant Omari a tenu à rassurer les Camerounais d’abord sur TV5 monde puis sur la chaine publique camerounaise CRTV hier. Il affirme que « La CAF n’a pas reçu une volonté exprimée des deux pays » (Algérie et Maroc). Le vice-président a-t-il fait mentir son président ?

Qu’est ce qui se trame au juste

Le duel évident que se livre le président de la CAF et le Cameroun cache peut être des affaires obscures. L’on peut avancer au moins deux pistes parmi les plus sérieuses. La première est la pression de la Concacaf, la Fédération australe de Football qui avait déjà contesté l’organisation des CAN 2019 et 2021. Pour elle il est inadmissible et scandaleux que l’organisation de la CAN soit attribuée deux fois de suite à une même zone. Ahmad Ahmad pourrait être tenté de réparer cette « injustice » en offrant au moins cette édition 2019 aux pays du nord qui ont déjà les installations requis. La deuxième raison, improbable, serait la rivalité sourde entre lui et l’ex Président Issa Hayatou, d’origine camerounaise.
La Coupe d’Afrique des Nations 2019 aura-t-elle lieu ou non au Cameroun ? Peut-être que seul Monsieur Ahmad Ahmad le sait lui qui semble fait chanter le Cameroun. En tout cas le public africain attend impatiemment que cette fête élargie à partir de 2019, commence ! Au fond l’on imagine mal qu’un pays comme le Cameroun ne puisse pas relever ce challenge.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Sidiki Diabaté : l’artiste annonce en fanfare son concert à Paris

Hamed Bakayoko : nouveau Shérif de Côte d’Ivoire