in

Mondiales Afrique : La FIFA sort le carton rouge contre les équipes

Les éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018 dans la zone Afrique vont bon train.

Demain vendredi 7 octobre au dimanche 8, se dérouleront les rencontres de la 5e journée. Ces rencontres pourraient décider du sort de toutes les équipes encore en lice pour la qualification. Depuis quelques jours, les sélections sont au vert dans l’optique de mieux préparer les rencontres. Tandis qu’elles sont préoccupées à réfléchir à la stratégie de la victoire, une nouvelle leur est tombée sur la tête.

La FIFA a sorti le carton rouge contre les équipes africaines dans la course au mondial russe. Ces sanctions disciplinaires sont d’ordre pondéral et surtout financier. Ces équipes ont enfreint les règlements de l’instance internationale du football. Quelles sont ces équipes et quelles sont les sanctions que la FIFA leur a infligées ?

De quoi s’agit-il

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA), est un organisme de régule le football dans le monde entier. Elle se charge de faire appliquer les règlements pour le bon fonctionnement du football. Ces règles sont applicables à toutes les fédérations nationales associées et elles ne sauraient être empiétées. Pourtant il arrive régulièrement qu’elles soient foulées au pied par les membres. C’est ce qui s’est passé lors des éliminatoires de la coupe du monde dans la zone Afrique. Avant et lors de la 3e journée de ces qualifications, beaucoup d’équipes se sont rendu coupables de fautes graves. Ces fautes sont les incidents et les violences, mais aussi et surtout la tricherie sur les matchs ou la sélection de joueurs qui ne devraient pas être sélectionnés. En raison de ces entorses, la FIFA a ouvert une enquête et décider d’appliquer des sanctions exemplaires. Ces sanctions disciplinaires sont tombées mardi. Auront-elles des conséquences sur la suite des compétions ?

Les sanctions financières

La FIFA a émis ses sanctions le mardi 3 octobre. Plusieurs pays sont passés à la trappe en écopant d’amendes plus ou moins lourdes. Le Nigéria écope de la plus lourde des sanctions avec 30.000 francs suisses, environ 17.145.000 à payer à la FIFA. Ses supporters avaient envahi la pelouse lors du succès de la 3e journée face au Cameroun. La RDC quant à elle devra s’acquitter de 20.000 francs suisses soit 11.430.000 Francs CFA à cause des jets de projectiles de ses supporters face à la Tunisie. Pour les mêmes raisons le Mali écope de 15.000 Francs suisses (environ 8.573.000 Francs CFA) tandis que le Maroc devra payer 3.000 Francs suisses (soit 1.715.000 Francs CFA) après les sifflets durant l’hymne national du Mali. La Zambie également est sommée de débourser 7.000 Francs suisses (soit 4.002.000 Francs CFA) à cause des débordements lors de son match victorieux contre l’Algérie. Ci-dessous une liste des autres pays avec leurs amendes entre parenthèses :
Congo (20.000 Francs suisses soit 11.437.000 Francs CFA)
Burundi (16.000 Francs suisses soit 9.150.000 Francs CFA)
Tchad (13.000 Francs suisses soit 7.434.000 Francs CFA)
Afrique du sud, Mozambique, Kenya (10.000 Francs suisses soit 5.718.000 Francs CFA)
Benin et Ouganda (5.000 Francs suisses soit 2.859.000 Francs CFA)
Niger (3.000 Francs suisses soit 1.715.000 Francs CFA)

La Côte d’Ivoire se mord les doigts

La Côte d’Ivoire pourra se mordre les doigts car après sa déconvenue du stade de la Paix de Bouaké, elle aurait bénéficié de 3 points. Hélas la pénalité s’appliquait au match aller à Libreville. En effet lors du match à Libreville contre la Côte d’Ivoire, les Panthères avaient alignés deux joueurs qui purgeaient une suspension de la FIFA. Il s’agissait Mario Lemina et Merlin Tandjigora. La FIFA a décidé que le Gabon perdait ce match sur le tapis. C’est bien là une peine, qui n’en est pas vraiment une car de toute façon les Panthères avaient déjà perdu le match par le même score de 0-3. Dès lors la sanction devient juste symbolique.
En conclusion les sanctions de la FIFA n’ont rien changé à la hiérarchie dans les groupes. Seule une peine concernait vraiment le sort des matchs. Hélas pour les Eléphants celle-ci n’a pas eu de conséquences. Les équipes gardent par conséquent toutes leurs chances acquises sur le terrain. Le Sénégal en revanche se réjouira de la reprise de son match contre l’Afrique du sud, à l’issue d’une décision prise par la FIFA en marge des sanctions ci-dessus mentionnées.

Merci de donner une note

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Crise Cameroun : les vraies raisons de la sécession sont maintenant connues

Christiano Ronaldo échange son ballon d’or contre 600.000 euros