in

Eliminatoires mondial 2018: le Cameroun et le Ghana saisissent le TAS

Eliminatoires mondial 2018

La décision de la FIFA de voir le match Afrique du Sud Sénégal être rejoué a ouvert les vans de la contestation dans ces éliminatoires du mondial en zone Afrique. Après le Burkina Faso qui a saisi le TAS pour protester contre la décision de la FIFA, le Cameroun et le Ghana ont également adressé des recours au Tribunal Arbitral du Sport pour que des matchs soient rejoués.

Les éliminatoires du mondial 2018 en zone Afrique qui devaient normalement s’achever au mois de novembre pourraient s’allonger de quelques semaines, voire quelques mois. Pour cause, le Ghana et le Cameroun ont tous deux saisi le TAS pour demander que des matchs soient rejoués. Le Ghana qui évolue dans le groupe E n’a pas réussi à battre l’Ouganda pour espérer se relancer dans ces éliminatoires de la coupe du monde. Malgré le nul obtenu en Ouganda, la fédération ghanéenne de football a tout de même adressé un recours au Tribunal Arbitral du Sport afin que la rencontre contre l’Ouganda soit rejoué. Motif, des erreurs d’arbitrage qui à priori auraient privé les blacks stars d’une précieuse victoire sur le sol ougandais : « M. Bennett et ses assistants n’ont pas accordé au Ghana un but inscrit à la 93eme minute, alors que les ralentis montraient que le but en question était incontestable », a fait savoir la fédération ghanéenne dans un tweet. Autre argument avancé par les responsables du football ghanéen, « L’arbitre n’a pas accordé de penalty au Ghana en seconde période alors que Frank Acheampong avait fauché en pleine surface de réparation adverse ». En raison de ces erreurs d’arbitrage qui ont grandement influencé l’issue de la rencontre, les responsables du football ghanéen ont donc décidé de saisir le TAS pour demander à ce que le match contre l’Ouganda soit rejoué.

Le Cameroun s’y met aussi

Pour des raisons très peu évidentes, un responsable de club de football au Cameroun a aussi saisi le TAS pour demander que les 4 premiers matchs des Lions Indomptables soient reprogrammés. Rappelons toutefois que ce recours n’a guère été adressé par voie officielle, plus précisément ce recours n’émane pas de la fédération camerounaise de football, mais relève d’une initiative plus ou moins personnelle menée par Abdouraman Hamadou, président d’un club de foot de son pays. Mais avant ces deux recours, le Burkina Faso avait déjà saisi le Tribunal Arbitral du Sport pour annuler la décision de la FIFA qui souhaite que le match Afrique du Sud Sénégal soit rejoué. Ce recours a été confirmé par le TAS ce lundi mais il faudra en revanche attendre encore quelques jours avant d’avoir une réponse.

Des recours qui ne changeront rien

Même si le Ghana peut éventuellement avoir gain de cause dans cette plainte, c’est quasiment peine perdue pour les blacks stars. La victoire de l’Egypte lors de la cinquième journée a définitivement scellé tout espoir de qualification dans le groupe E. En gros, ce recours ne changera rien aux résultats des éliminatoires du mondial 2018 dans ce groupe. Contrairement au Ghana qui pourrait avoir gain de cause avec ce recours adressé au TAS, le Cameroun dispose de très peu d’arguments pour convaincre le Tribunal de lui donner satisfaction.

Merci de donner une note

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cache d’armes Bouaké: Soul To Soul arrêté et déféré à la MACA

Afrimma 2017 résultats: Arafat, Beynaud, Bebi… aucun trophée