SPORT

Serge Aurier de nouveau en garde à vue à Paris

Le latéral ivoirien se fait à nouveau remarquer dans la Ville Lumières

Serge Aurier est cité dans un autre scandale à Paris après celui de février dernier. Suite à une plainte d’un agent de police, le latéral parisien a été placé en garde à vue ce lundi 30 avril 2016 un peu l’aube. Après l’épisode avec son coach et ses coéquipiers parisiens, le footballeur ivoirien est désormais aux prises avec les forces de l’ordre en France, une situation qui pourrait lui coûter cher

La nouvelle gaffe du latéral droit ivoirien

On croyait avoir définitivement tourné l’épisode des scandales avec Serges Aurier mais ce n’est malheureusement pas le cas au regard de cette nouvelle garde en vue. Le footballeur ivoirien vient a été mis en examen ce lundi 30 avril 2016 à sa sortie d’une boîte de nuit. Lors du contrôle d’un véhicule à bord duquel il se trouvait, le parisien ne se serait pas montré très coopératif à l’égard de l’agent de police français qui effectuait dit-on la routine. Comme ce fut le cas en février, il aurait tenu des propos injurieux à l’endroit du policier, ce qui lui a valu une nouvelle fois d’être sur le feu des projecteurs de la plus mauvaise des manières. Si la dernière fois il avait présenté ses excuses après son dérapage, il est peu probable qu’il le fasse à nouveau.

Deux versions autour du nouveau scandale de Serges Aurier

Pour l’heure, c’est un peu la confusion autour de cette histoire car il y’a deux versions des faits qui circulent. La première est celle rapportée par Europe 1. L’explication donnée par ce média est la plus répandue pour le moment. Selon ses sources d’information à elle, le footballeur ivoirien, en état d’ébriété, aurait tenu les propos suivants à l’égard aux agents de police pendant le contrôle : « Mon avocat va s’occuper de vous. Vous trois, vous serez révoqués toute votre vie ». Dans le récit rapporté par Europe 1, l’un des policiers aurait été reçu un coup de coude du défenseur parisien. Mais Le Parisien nous donne une autre version des faits. A en croire ses sources d’informations, c’est plutôt la star ivoirienne qui aurait été victime de violence policière. Les agents de contrôle auraient eu recours à l’usage excessif de la force en mettant les menottes à Aurier. Pour l’heure, difficile de voir clair dans cette nouvelle polémique qui ne fait pas une bonne publicité au champion d’Afrique 2015.

11,125 total views, 109 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut