SPORT

Match Côte d’Ivoire-Gabon à Bouaké : 9 ans après, le retour

Duel au sommet au cours de la 5ème journée des éliminatoires pour la CAN 2017

Le match qui opposera la Côte d’Ivoire au Gabon le samedi 4 juin 2016 se tiendra au stade de Bouaké. La dernière rencontre disputée par les éléphants sur ce stade remonte à 2007 et c’était face au Madagascar. Cette opposition test avant le grand derby face à la Sierra-Léone au mois de septembre est très attendue par les populations de la région du Gbeke.

Les éléphants défient les panthères le 4 juin 2016 hors d’Abidjan

Le match entre la Côte d’Ivoire et le Gabon est une rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Mais c’est une opposition plutôt aux allures de test pour les éléphants avant la date du 2 septembre où les pachydermes recevront l’équipe de Sierra-Léone. Fait exceptionnel, cette rencontre de football prévue pour le 4 juin 2016 se déroulera dans le grand stade de la ville de Bouaké. Les éléphants n’avaient plus rejoué sur cette pelouse depuis leur confrontation face aux Malgaches en 2007. Le stade emblématique Felix Houphouët Boigny d’Abidjan étant fermé pour réhabilitation, l’opposition a donc été déplacée dans la région du Gbeke. Près de 22 milles spectateurs sont attendus ce samedi.

Un match sans le défenseur Bailly

Le sociétaire de Villaréal, Eric Bailly, bien que convoqué son entraîneur, manquera probablement le match face au Gabon. Le défenseur central ivoirien a quitté ses coéquipiers le mercredi 1er juin 2016 pour prendre la direction de l’Espagne où il évolue actuellement. A en croire certaines indiscrétions, le départ du Champion d’Afrique 2015 serait lié à la signature d’un contrat avec un nouveau club. Et ce serait le club de Leicester, champion d’Angleterre en 2016 qui solliciterait ses services. Si son absence ce confirme, ce sera un moindre mal comparé aux gros absents de la rencontre Côte d’Ivoire Hongrie qui s’est achevée sur un score vierge. Cependant, avoir un joueur de la carrure de Bailly dans le 11 de départ donnerait plus d’assurance à la défense ivoirienne dont la fébrilité n’est pas passée inaperçue ces dernières années.

3,030 total views, 3 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut