SPORT

Hervé Renard : signe au Maroc

Hervé Renard le manager français renoue à nouveau avec le continent africain après un break d’environ 1 an.

Hervé Renard signe en tant que futur sélectionneur du Maroc pour succéder Badou Zaki beaucoup contesté pour ses mauvais résultats. Depuis la semaine dernière, l’ancien manager des éléphants de Côte d’Ivoire séjourne à dans la ville de Rabat où il s’entretien avec les autorités marocaines pour finaliser cet accord qui n’attend plus qu’à être officialiser. L’homme à qui tout semble apparemment réussir en Afrique est sur le point de prendre les commandes d’une équipe nationale en manque de résultats concrets. Depuis quelques années, le football marocain qui faisait tant rêver sur le continent africain tire vers le déclin au fil des années. Au cours des 15 dernières années, la meilleure performance des lions de l’Atlas date de la Coupe d’Afrique des Nations organisée par la Tunisie en 2004. Les marocains avaient franchi la finale avant de s’incliner face au pays hôte. Autant dire qu’un énorme chantier attend l’ancien coach du Losc.

L’Afrique, terre de prédilection d’Hervé Renard

Le destin du tacticien français en tant que sélectionneur semble de toute évidence être lié à celui du continent africain. Combien de fois l’homme s’est prêté à l’aventure en dehors de l’Afrique sans récolter le succès escompté ? La dernière en date, juste après avoir offert la couronne africaine à l’équipe de Côte d’Ivoire l’année dernière était avec le club lillois pour trois saisons. Malgré le plaidoyer des autorités ivoiriennes pour le maintenir à son poste, l’entraîneur s’est laissé tenter par le goût de l’aventure en France. Mais suite à l’enchaînement de mauvais résultats, son contrat a été finalement résilié en fin d’année 2015. Il était d’abord pressenti en tant que le sélectionneur des lions indomptables du Cameroun mais le Maroc aura finalement le dernier mot. La Zambie, l’Angola ou encore la Côte d’Ivoire sont quelques pays où Renard a eu à poser ses valises dans son pendant son périple africain. Le Royaume du Maroc sera le 6ème état que le manager français aura à gérer.

Un entraîneur qui vaut son pesant d’or

Il est l’un des noms les entraîneurs les plus côtoyés sur le continent noir. Le charisme, la détermination et la discipline sont trois qualités que l’on retrouve rarement chez les sélectionneurs à la tête des équipes africaines. Dans de telles circonstances, il faudrait s’attendre à ce que les enchères grimpent pour s’offrir les services de l’homme. Après son exploit avec les éléphants de Côte d’Ivoire, les autorités ivoiriennes ont pris toutes dispositions nécessaires pour conserver cet entraîneur primé à deux reprises comme meilleur sélectionneur africain. Mais l’appel de Lille a eu raison de lui, quand bien même cette aventure s’est soldée par un véritable fiasco. Son salaire mensuel net avec la Côte d’Ivoire était estimé à près 32 millions de francs Cfa. Pour leur part, les autorités marocaines ont placé la barre très haute pour convaincre le stratège français. Sa rémunération mensuelle serait fixée à 65000 euros, soit plus de 40 millions de francs Cfa. Et la côte de l’entraîneur pourrait encore monter dans les années à venir pour faire probablement de lui l’un des coachs les mieux payés en Afrique.

20,452 total views, 24 views today

Cliquez ici pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Cliquer et profiter
Haut