in

Côte d’Ivoire : Le docteur Kesse obtient gain de cause après sa grève de la faim

Le Dr Adolphe Blé Kessé a remporté le bras de fer qui l’opposait depuis quelques jours à la présidence de l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo. L’enseignant avait démarré une grève de la faim pour protester contre la suppression de deux filières d’enseignement, les Sciences politiques et la criminologie.

La victoire au bout de la grève de faim

La présidence de l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo a enfin décidé de céder aux revendications du Dr Adolphe Blé Kessé. Ce dernier avait entamé une grève de la faim depuis le mardi pour manifester contre la décision de suppression de deux unités de formations et de Recherche. Pour des raisons encore inconnues, la présidence de l’Université avait pris la décision de supprimer les filières de Criminologie et de Sciences politiques instaurées depuis la rentrée académique 2015-2016. En réponse à cette résolution de la présidence de l’UPGC de la ville de Korhogo, le Dr Adolphe Blé Kessé avait décidé d’entamer une grève de faim, jusqu’à ce qu’il obtienne gain de cause. Après un meeting animé mardi devant la présidence de l’université, l’enseignant, muni de son matelas a élu domicile à son lieu de meeting, où il a passé 48h sans manger. Après une intervention des autorités préfectorales, les deux parties sont convenues à un accord qui a mis un terme à la grève de faim de l’enseignant. Selon les informations dont nous disposons, le Dr Blé Kessé a obtenu de la présidence de l’UPGC le maintien de la filière de Sciences Politiques. Mais d’après l’AIP citant une source proche de cette affaire, « il y’a eu des concessions de part et d’autres ». Les termes des négociations menées par Daouda Ouattara, le préfet de la ville de Korhogo, restent encore inconnues mais les efforts de l’enseignant n’ont pas été vains, puisque la présidence de l’université s’engage à réintégrer la filière de Science Politique, mais en échange de quoi

Une grève de la faim soutenue par les étudiants et enseignants

Selon les informations que nous avons reçues à propos de cette affaire, le Dr Blé Kessé a bénéficié du soutien des étudiants pour sa grève de la faim. Pour marquer leur approbation au combat mené par l’enseignant, les étudiants de l’université de Korhogo ont déserté salles de cours et amphithéâtres mardi après le meeting de l’enseignant gréviste. Aussi, le Dr Adolphe Kessé Blé a été épaulé dans sa lutte par quelques collègues enseignants, même s’il était le seul à établer son matelas devant la présidence de l’UPGC de Korhogo pendant 2 jours.

La victoire a demi-teinte du Dr Blé Kessé

Selon les informations dont nous disposons, l’enseignant qui militait pour le maintien des filières de Criminologie et de Sciences politiques a finalement réussi à obtenir gain de cause pour la seule filière de Sciences Po. Les concessions faites « de part et d’autres » impliquaient-elles un choix à faire entre les deux filières ? Possible étant donné que les deux filières accueillent moins d’une trentaine d’étudiants. Mais nous en saurons probablement plus pendant la prochaine conférence que devrait donner la présidence de l’université.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Quelles sont les cinq pays les plus riches d’Afrique de l’ouest ?

Meilleurs buteurs top 5

Top 5 des meilleurs buteurs de l’histoire de la CAN