in

Actualité africaine sur Rfi: procès des putschistes au Burkina Faso

Le procès des putschistes au Burkina Faso bat toujours son plein avec en ligne de mire plusieurs responsables militaires proches de l’ancien régime.

Considéré comme le principal cerveau du putsch militaire manqué de septembre 2015, le général Diendéré a cité ce mardi une liste de témoins qu’il souhaitait voir à la barre dans le cadre de ce procès. Parmi les témoins cités par l’ancien chef du régiment présidentiel, l’actuel président Roch Christian Kaboré

L’actualité africaine sur RFI, c’est aussi le procès des putschistes au Burkina Faso, un jugement qui intervient plus de deux ans après la tentative de coup d’Etat manqué contre le régime de transition. Dans son édition du 27 mars, le quotidien d’information indique que le tribunal militaire s’est déclaré incompétent pour statuer sur la requête formulée par les avocats de la défense, à savoir la récusation de Seydou Ouédraogo. Pour la défense de leur requête, Me Anna Sori Ouattara qui représente l’un des gradés cités dans ce procès des putschistes de septembre 2015, « Il y a une décision, une ordonnance qui a été rendue dans la même affaire, par le même président, monsieur Ouédraogo Seydou. Or, aux termes des dispositions de notre législation, il est indiqué que lorsqu’un juge a eu à poser un acte dans une affaire, il ne peut pas à nouveau connaître de la même affaire ». Pour récuser Seydou Ouédraogo, l’avocat de la défense prévoit de saisir la Cour de Cassation pour faire valoir cette requête. L’audience du mardi 27 mars était consacrée en partie à l’examen et à la présentation de la liste des témoins voulus à la barre. Le Procureur militaire a rendu public une liste de 43 témoins. Parmi les témoins cités par le procureur militaire, on retrouve de nombreuses personnalités politiques du pays.

Des témoins difficiles qui manqueront au procès

Parmi les noms cités ce mardi, celui de l’ancien président Jean Baptiste Ouédraogo aujourd’hui âgé de 75 ans. Mais à la présentation de la liste des témoins cités par la défense de Gilbert Diendéré, la salle du banquet où se déroule le procès a vibré pendant quelques instants. Parmi les témoins que souhaite voir l’ancien chef du régiment présidentiel à la barre, l’actuel président Roch Christian Kaboré. Le général Gilbert Diendéré souhaite également voir à la barre Michel Kafando qui assurait la transition politique au Burkina Faso après la destitution de Blaise fin octobre 2014. Parmi les 25 témoins voulus par Diendéré, l’ancien premier ministre de la transition Isaac Zida. Exilé au Canada depuis quelques années, l’officier de l’armée burkinabè fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. La liste des témoins cités par Djibril Bassolé, aussi jugé dans le cadre du procès du putsch militaire manqué, a elle aussi suscité l’étonnement de certains. L’ancien ministre des affaires étrangères du Faso souhaite avoir le témoignage de Macky Sall, l’actuel président sénégalais, mais aussi le témoignage du président nigérien. L’ex-chef d’Etat du Bénin est aussi cité sur la liste des témoins présentée par la défense de Djibril Bassolé, des témoins dont la présence à ce procès reste une grande incertitude.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Actualité Afrique de l’ouest : des membres de la société civile arrêtés au Niger

Alassane Ouattara peut-il vraiment se présenter en 2020 ?