in

Le Parlement du rire saison II : Tout sur l’émission et ceux qui l’animent

Abidjan, la nouvelle capitale mondiale du rire, est assiégée depuis Janvier dernier par une bande joyeuse d’humoristes venus de toute l’Afrique francophone. Leur objectif : prendre le pouvoir à tout prix, et comment ? Par le rire. Qui sont ces parlementaires de l’humour et que pense le public de leur mandat ?

Mamane, le tout flanqué, clinquant et sobre président de la République

Mamane, de son vrai nom Mohamed Mustapha, est un humoriste d’origine nigérienne. Il a fait des études de physiologie végétale avant de se lancer dans l’humour en troisième cycle. Depuis 2006, il est régulièrement invité sur des chaines françaises telles que TV5 Monde, France 2 et RFI où il relate son Journal de Mamane ou sa chronique de la République très démocratique du Gondwana entre autres. Puis en 2016 il sort son film Bienvenue au Gondwana. Dans le parlement du Rire il représente le président qui modère les propos et l’ardeur débordante de ses parlementaires et vice-présidents.

Les vices présidents Gohou Michel, Digbeu Cravate et Charlotte Ntamack

Gohou Michel tout comme Digbeu Cravate sont les deux vice-présidents aux idéaux opposés sur la scène. Jamais d’accord, les deux humoristes ivoiriens ne se font pas de cadeau pour bien se faire voir aux yeux du bienveillant président Mamane. Gohou Michel a été révélé dans la série de la fin des années 90, Les Guignols puis dans Ma famille de la réalisatrice ivoirienne Akissi Delta. Quant à Digbeu Cravate, de son vrai nom Michel Bah, il s’est vraiment révélé aussi grâce à la série Ma famille sur les antennes de la RTI (Radiodiffusion Télévision Ivoirienne).Entre les deux adversaires et rivaux, nous avons Charlotte Ntamack, qui apporte une touche de fraicheur au trio masculin. La mixité c’est aussi ça au parlement du rire. Charlotte Ntamack est une humoriste camerounaise. Comédienne de profession elle écumera plusieurs salles de théâtre depuis le début des années 2000 seule ou avec des troupes.

Une pléiade de parlementaires qui chauffent à blanc la scène du palais de la culture

Ils viennent de tous les horizons, de presque tous les pays d’Afrique francophone. Quelques noms par pays :
Côte d’ivoire : Agalawal, Bleu Brigitte, Boukary, Cléclé, Adama Dahico, Jimmy Danger, Amiral ENK2K, Abasse Ibn, Nash, Oualas, Rigo, Le magnific et Marechal Zongo.
Cameroun : Major Asse, Baseek Fils Miséricorde, Moustik Karismatik, Edoudoua Non Glace et Selavie.
Burkina Faso : Roukiata Ouédraogo, Moussa Petit Sergent,
La RDC : Roch Bodo et Tumahaut
Congo: Phil Darwin
Mali: ATT Junior
Sénégal : Bakayoko
Guinée : Mamadou Thug
Tunisie : Samia Orosemane
Gabon : Omar Defunzu
Ces parlementaires se succèdent au gré des émissions en petite troupe.

Une émission de Canal Plus à forte audience en Afrique de francophone

Le parlementaire du Rire est une émission concocté par le groupe Canal Plus depuis l’année dernière(2016).Elle se tient à Abidjan, au palais de la culture de Treichville. L’émission est diffusée tous les dimanches à partir de 19h20 GMT sur les antennes de Canal Plus. Selon les sondages plus de 200.000 personnes suivraient simultanément chaque diffusion, un fort taux d’audience en Afrique francophone. Dans les quartiers d’Abidjan chacun serait devant son poste de télévision pour suivre l’épopée des comédiens. Qui va drap qui ? (A entendre par là qui va faire le plus rire ?).Sur la page Facebook de l’émission, les émissions qui ont vues passer des artistes comme, Agalawal, Abass Ibn et Le Magnific jusqu’à récolter plus de 2 kilooctet de vues. Les deux derniers sont apparus dans la 14e et dernière émission en date(le numéro du dimanche 09 avril) qui portait sur le sujet « Visite du président français ».Mais sur la publication du passage d’Abass une polémique a été déclenchée au sujet de son sketch sur les religions chrétiennes et musulmanes.

A Abidjan on suit le Parlement du Rire dans les salons et les kiosques de quartier

Si le public se lance souvent dans une polémique comme à propos de la dernière émission, en général sur la page officielle de l’émission et sur YouTube c’est la satisfaction générale. Les commentaires vont des textes de remerciements aux icônes hilarants. A chaque publication au moins 2kiloooctet de J’aime, des centaines de commentaires et des dizaines de partages. Précisément, du moins à l’heure où nous saisissons notre texte il y a 2, 2 kilooctet et 2,4 respectivement sur les publications d’Abass et de Le Magnific.
Le public abidjanais rempli régulièrement la salle du Palais de la culture et après chaque diffusion, les dizaines de milliers d’abonnées refont le match sur la page Facebook officielle de l’émission. La saison qui est à son 14e épisode sur 20 se terminera le 21 mai. En attendant ce jour-là, ce dimanche 16 avril l’épisode 15 sera diffusé sur les antennes de Canal Plus sous le coup de 19h30.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Faiseur de buzz devant l’éternel, Arafat DJ secoue la toile à sa guise

Feuilleton Meiway : Début de saison rocambolesque pour l’artiste ivoirien