in

Programme d’Emmanuel Macron : les questions du travail et de l’emploi à la loupe

Emmanuel Macron le vainqueur du premier tour de l’élection présidentielle française aurait séduit tout un peuple, du moins toute une jeunesse en mal d’emploi. Ses propositions sur le travail et l’emploi ont été consignées dans son livre Révolution et fréquemment reprises dans les médias. A quoi se résument-elles ?

 
Mise à jour le:27/04/17
Macron se veut la solution aux difficultés que rencontrent tous les français, actifs ou chômeurs. Il est indiscutable que la victoire du 7 mai prochain sera avant tout conditionnée par ce que chaque candidat aura proposé aux français afin de juguler efficacement et durablement le problème du chômage mais aussi celui de l’emploi. L’électorat de cette campagne est fortement influencé par les perspectives de plus en plus pessimistes sur le taux de chômage qui a d’ailleurs connu une hausse ce mois-ci. Fort de ce constat, Emmanuel Macron en compagnie de 500 experts, avait consulté environ 300.000 français pour écouter leurs exigences en la matière.

Sommaire :

Programme de Macron lutter contre le chômage
Programme de Macron pour le travail
Programme de Macron sur la réduction des charges
Mesures Macron employeurs, employés
Mesures contre la précarité
Mesures en protection sociale pour les activités professionnelles
Meilleurs Conditions de travail

Le candidat d’En Marche veut permettre à chaque français de vivre de son métier

Le travail pour Emmanuel Macron est un pilier essentiel de la cohésion sociale. Pour lui, le travail pour tous, contribue à forger une nation, à renforcer le sentiment d’appartenance à une même communauté ainsi qu’à améliorer le quotidien de tous les citoyens. En outre, estime-t-il, il ne devrait pas y avoir de classification qualitative des métiers, c’est-à-dire une classification qui voudrait qu’il y ait un fossé entre métiers nobles ou utiles et métiers non nécessaires.

Mieux le candidat d’En Marche veut que chaque actif français puisse décemment vivre de son travail. Et cet objectif passe par une meilleure rémunération. Ainsi Macron compte augmenter le pouvoir d’achat des Français pour ne pas que les salaires soient justes des moyens de survie. Concrètement, toute personne gagnant 2200 euros par mois pourra jouir d’une majoration annuelle de 500 euros. Aussi, conscient de la fragilité du travail dû à plusieurs facteurs dont l’instabilité du métier même ou les violations du droit des employés, l’Etat s’engagera à mettre en place une assurance chômage et des mesures pour faciliter l’accession à celle-ci.

Chômage et précarité:

Emmanuel Macron veut protéger le travail en France, particulièrement le travail des individus dits « défavorisés » comme les personnes âgées et les travailleurs moins qualifiés ou diplômés. La plus part de ceux-ci sont contraints de se contenter de CDD (Contrat à Durée Déterminée) ce qui fait qu’ils n’ont pas une vie stable. Ils ne peuvent pas comme les autres travailleurs trouver un logement convenable, avoir accès au crédit ou bénéficier de formations qualifiantes.

Un bonus/malus sera appliqué aux employeurs qui abusent des contrats à durée déterminée, très précaires (CDD). En revanche Macron veut récompenser les sociétés qui recrutent dans la banlieue en octroyant des primes de 15.000 euro pour les CDD et 50.000 euro pour les CDI étalées respectivement sur deux et trois ans. Une des mesures phares pour son quinquennat sera la formation d’un million de jeunes peu ou pas diplômés afin de leur donner la chance d’être plus facilement recrutés. En revanche, l’Etat demandera à Pôle Emploi d’accentuer ses sanctions contre les chômeurs qui refuseront coup sur coup deux propositions de travail qui leur seront faites par l’agence.

Rendre plus attractif le travail:

Emmanuel Macron propose d’augmenter le pouvoir d’achat de ces travailleurs en bonifiant le salaire brut perçu. Ainsi leurs salaires ne serviront pas qu’à payer le loyer, les factures et les impôts. Il ne faut pas que le salaire soit seulement un moyen de subsistance, mais qu’il permette aux travailleurs de se construire un avenir, de se préparer une retraite paisible notamment par l’épargne. Cette majoration du salaire brut permettrait par exemple à quelqu’un qui a un salaire de 2000 € d’avoir une augmentation de 500 € (il passerait donc de 2000 euro brut à 2500 € net). Dans le même temps les cotisations seront réduites et les exonérations sur les heures supplémentaires rétablies. Ces mesures visent à rendre plus rémunérateurs le travail pour les employés.

Plus encore le candidat d’En Marche veut donner la possibilité à chacun de travailler à son rythme selon ses possibilités physiques et intellectuelles. Ainsi au sujet des 35h, Emmanuel Macron veut plus de flexibilité en proposant 30 ou 32h aux plus âgés et plus de 35h aux jeunes qui le désirent afin de leur permettre de gagner et d’apprendre plus. A l’endroit des travailleurs libéraux tels que les commerçants et les artisans, l’Etat réduira les cotisations sociales qui pèsent lourdement sur eux en plus de supprimer la caisse qui gère le Régime Social des Indépendants pour le faire passer au régime général appliqué aux autres professions.

Programme de Macron sur la réduction des charges:

L’Etat sous Emmanuel Macron veut alléger les procédures administratives d’embauche pour les employeurs. En France cela coûte trop cher les procédures pour employer un postulant. Cela a pour tendance de décourager les patrons et cela est d’autant plus vrai pour les postulants moins qualifiés en qui on ne perçoit pas d’avantage réel. Le pouvoir Macron veut faciliter l’embauche des salariés moins qualifiés en dépouillant le SMIC de toute charge générale. Pour encourager les entreprises à recruter l’Etat leur fera bénéficier de primes de 15.000 Euros pour les CDI et de 5.000 Euros pour les CDD étalées respectivement sur les trois et deux premières années. C’est ce qu’il appelle les « emplois francs ». En outre Macron compte simplifier la vie des entreprises en transformant le CICE en allègement permanent de cotisations sociales de 6 points. Cela permettra aux employeurs de gagner du temps et facilitera l’embauche des travailleurs notamment ceux qui sont moins qualifiés ou pas du tout qualifiés. En même temps l’Etat veut simplifier la tâche aux recruteurs au niveau de la formation des travailleurs peu qualifiés en s’en chargeant lui-même. Au niveau du SMIC il vise un seuil de zéro charge générale pour les entreprises. Macron assure en outre que cette mesure n’aura aucun coût sur le budget de l’Etat.

Mesures Macron employés, employeurs:

En France aujourd’hui, selon Emmanuel Macron, il est difficile de créer une entreprise car le coût est élevé. Les procédures sont lourdes et chères. Il veut mettre fin à cette administration lourde et pénalisante. Le pouvoir Macron compte rendre accessible en ligne le code du travail, réduire les cotisations sociales pour les travailleurs indépendants comme les commerçants (500 Euros de moins sur un an), supprimer la caisse qui gère le Régime Social des Indépendants (RSI), mais aussi et surtout faciliter l’apprentissage des travailleurs pas assez qualifiés. En adossant cette responsabilité l’Etat soulagerait les employeurs de formations internes assez onéreuses qui rendraient le travailleur finalement improductif. Plus encore le candidat d’En Marche veut rendre les relations employeurs-employés cordiales et stimulantes mais en même temps plus nets. L’Etat protégera les travailleurs contre les employeurs qui abusent des contrats précaires, les CDD, en prenant des sanctions dissuasives appelées bonus/malus. Les syndicats de salariés verront leurs actions renforcées pour négocier de plus près les conditions de travail avec les patrons au sein même de l’entreprise ou en se concertant au niveau de la branche de métier. Cependant la négociation au niveau de l’entreprise est prioritaire sur celle de la branche pour définir un socle de droits et de règles minimaux

Lutter contre la précarité:

La France serait en forte régression à propos de l’emploi depuis plus de 30 ans, un mal qui est à la base de la paupérisation des couches sociales en comparaison avec d’autres pays européens. Pour encourager les emplois stables, l’Etat compte sanctionner les employeurs qui cumulent les Contrats à Durée Déterminée et stimuler ceux qui proposent les Contrats à Durée Indéterminée. En effet côté fiscalité les premiers paieront plus et les seconds moins. En outre l’Etat prévoie défendre les emplois. En cas de licenciement dû aux harcèlements sexuels ou à une raison non vraiment valables Macron instaurera un plafond et un plancher pour les indemnités prud’homales. La lutte contre la précarité va au-delà de la simple protection des droits du travailleur. Elle s’intéresse aussi au niveau de vie même des Français. Si Macron compte bonifier les salaires, il veut en plus soulager les Français d’impôts pesants. Ainsi il veut au plus vite mettre fin à la taxe sur l’habitation pour 80% des français. En plus d’être inégalitaire selon les régions (1602 € à Amiens contre 481 € à Paris), elle est inégalitaire du point de vue de la catégorie de citoyens (les ménages avec un même logement ne payent pas la même taxe).Tout couple au revenu inférieur à 5.000 euro sera exonéré de cette taxe.

Mesures en protection sociale pour les activités professionnelles:

De nombreux employés en France aujourd’hui souffrent d’une instabilité chronique. Plus de 2 à 3 millions de travailleurs indépendants sont soumis régulièrement à la perte de leur emploi. Le travailleur devrait se sentir en sécurité et le risque d’être mis au chômage ne devrait plus les pousser à des contrats déshonorants. Ainsi Emmanuel Macron prévoit une assurance chômage pour tous mêmes pour les démissionnaires, mais en contrepartie l’Etat compte sanctionner tout chercheur d’emploi qui trierait trop les offres qu’on lui propose à Pôle emploi, l’agence d’emploi française. Une assurance chômage voilà le bouclier trouvé par Emmanuel Macron pour protéger les actifs contre un travail de plus en plus vicieux et instable. Le chômage ne sera plus une fatalité et le travail précaire une protection sociale à défaut. Aujourd’hui avec l’essor des nouvelles technologies, le travail se fait éphémère et passer d’un travail à un autre est appréhendé par les employés comme un risque potentiel. C’est pour cela que cette assurance se présente comme une alternative. En plus les employés auront la chance de se recycler à travers des formations dont l’Etat assume le coût pour les employeurs, formations qui les mettront à l’abri des licenciements non motivés. Une assurance chômage voilà le bouclier trouvé par Emmanuel Macron pour protéger les actifs contre un travail de plus en plus vicieux et instable. Le chômage ne sera plus une fatalité et le travail précaire une protection sociale à défaut. Aujourd’hui avec l’essor des nouvelles technologies, le travail se fait éphémère et passer d’un travail à un autre est appréhendé par les employés comme un risque potentiel. C’est pour cela que cette assurance se présente comme une alternative. En plus les employés auront la chance de se recycler à travers des formations dont l’Etat assume le coût pour les employeurs, formations qui les mettront à l’abri des licenciements non motivés.

Meilleurs Conditions de travail:

Le candidat d’En Marche vise, à court terme, la parité ou du moins l’égalité effective des sexes particulièrement au niveau professionnel. A travail égal il faut un salaire égal afin de mettre un terme aux considérations traditionnelles liées au rôle des genres dans la structure familiale.Si Macron fait de l’assurance chômage une de ses priorités en matière de sécurité sociale, il compte étendre cette couverture à tout travailleur quel que soit son statut puisque c’est l’Etat même qui prendra en charge le pilotage de cette assurance. Concrètement l’assurance chômage pourra être contractée par tout actif au bout de 5 ans de travail. Ainsi s’il décide de présenter sa démission il pourra s’en aller avec les garantis de ne pas broyer du noir. Avec cette assurance il pourra quêter un autre emploi ou tout simplement créer sa propre entreprise. Cette dernière initiative sera fortement encouragée par Macron qui veut réduire les effectifs de la fonction publique.
Ce que propose Macron c’est plus de sécurité sociale, protéger l’emploi en France et permettre à tout le monde d’avoir de l’emploi qui lui permettrait de vivre décemment. Reste à savoir si ces mesures décideront les derniers indécis pour le 7 mai prochain.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Showbiz ivoirien : Arafat règle ses comptes avant de s’envoler pour la France

Les Gardiens de la Galaxie 2 : l’histoire d’un voyage dans le far West cosmique