in

FEMUA Edition 2017 : Yabongo Lova refait enfin surface et met le feu à Adiaké

Le FEMUA, édition 2017, a commencé depuis maintenant une bonne semaine. Plusieurs artistes se sont succédé à la fois à l’Institut Français au Plateau, à Anoumabo et à Adiaké. C’est dans cette petite ville non loin d’Abidjan que Yabongo Lova, l’une des étoiles montantes du zouglou, a refait surface, tout feu tout flamme.

Le phénomène du zouglou des deux dernières années

Le Luce (La lumière en langue latine) comme il se fait appeler souvent n’a pas donné de nouvelles de lui depuis un bon moment. Dans le secret de la préparation d’une nouvelle bombe musicale, l’artiste ne faisait que participer à quelques soirées abidjanaises dans de grands espaces comme l’Internat ou le QG à Yopougon à Droite. Yabongo Lova est connu pour avoir redonné une certaine vitalité au zouglou qui s’essoufflait face à des genres comme le coupé décalé et le rap qui montaient en popularité. L’auteur de « Zapaté » ou encore « Le jour de ton jour » était ce lundi matin sur la scène du FEMUA du côté d’Adiaké.

Adiaké la 3e place festive du FEMUA cette année

Cette année, Asalfo et les magiciens ont choisi, dans le cadre de la célébration éclatée, Adiaké comme l’un des trois lieux où se tiendrait le festival. Ainsi, depuis lundi dernier la petite ville d’Adiaké, située à environ 95 km d’Abidjan et à 1h 20 minutes de celui-ci, vibre au rythme du FEMUA. Ce dimanche nuit et ce lundi, les artistes comme Singuila, Dj Leo et Yabongo Lova ont presté pour égailler la petite localité.

Yabongo Lova assure le show

Très tôt ce lundi, aux premières heures, Yabongo Lova est monté sur la scène du FEMUA à Anoumabo après le show d’autres artistes comme le chanteur d’origine congolaise Singuila. Tout de blanc vêtu comme l’exige les célébrations cette année, le Luce a investi l’estrade pour une ambiance zougloutique. De son bagage musical il a sorti les meilleurs titres et succès de sa jeune carrière. Entre autres morceaux interprétés « Maman », « You », « Où va le monde ». Yabongo Lova a pu réveiller tout le public émoussé par la fatigue et le sommeil. Le concert a duré à peu près une heure, le temps pour l’artiste d’égrener ses meilleurs morceaux avec ses chorégraphes. Le public a pu découvrir le talent en live du zouglouman. Une véritable bête de scène tout le temps qu’a duré la prestation.

Un show à la hauteur des attentes du public

Pour le public « l’enfant béni » du zouglou a assuré le show comme il l’espérait. Yabongo Lova qui a salué la considération que lui porte le groupe Magic System s’est réjoui de se retrouver là à l’aube pour porter haut les couleurs zougloutique et ivoirienne. L’artiste qui cherche ses repères après l’épisode du divorce avec son premier arrangeur, a sans doute retrouvé quelques sensations qui pourraient donné un motif d’espoir pour son nouvel album toujours en préparation.
Le public du FEMUA a salué, par des remerciements et des commentaires élogieux, sa prestation de ce lundi matin en espérant le revoir bientôt sur la scène avec la tuerie tout en zouglou-coupé décalé qu’il dit concocter pour tous ses fans et ses soutiens de première heure. L’on ne peut que s’impatienter quand on connait la qualité de l’artiste qu’on dit inclassable musicalement.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Puissance Militaire d'Afrique de l'Ouest

Armement : Quelles sont les 5 puissances militaires de l’Afrique de l’Ouest

Emissions de la RTI : Tonnerre, la caravane musicale qui parcourt tout le pays