in

Lyah Akici chez Sony Music : le label recrute la chanteuse ivoirienne de la pop musique

Lyah Akici, l’une des révélations de la musique ivoirienne cette année fait son entrée dans le plus gros label au monde, Sony Music. Une entrée tout en douceur qui vient confirmer le talent de l’artiste à la voix douce et caressante.

Lyah Akici entre dans la grande famille des artistes flanqués du label Sony. Du coup elle vient compléter la liste des artistes ivoiriens ayant rejoints la maison de disque depuis qu’elle s’est installée en Côte d’ivoire. Citons entre autre Kiffnobeat, Révolution ou Tour de Garde…

Lyah Akici, une artiste sur le tas

Selon sa propre biographie qu’elle a faite sur sa page Facebook, Lyah Akici serait arrivée à la musique sur le tas. En effet, après avoir eu le Bac et fait des études supérieures, la chanteuse avait travaillé, un temps, comme archiviste dans une société d’informatique à Abidjan et elle garde de cette expérience un sens aigu de l’organisation et de la planification. Liliane Makamssi n’avait donc jamais envisagé de faire la musique, mais les études de son frère lui mettront l’eau à la bouche.
Selon ses confidences elle aurait été influencée par un de ses frères qui étudiait la musique à l’INSAAC l’Institut National des Arts et de l’Action Culturelle. C’est ce dernier qui lui aurait donné ses premiers cours de chants et de dictions qui ont aiguisé sont appétit et l’on poussé à réfléchir sérieusement à une carrière musicale au grand dam de ses parents qui s’y étaient opposés dès le départ.

Premiers de la star de la pop musique ivoirienne

Celle qui se dit influencée Meiway le roi du Zoblazo et Beyoncé la diva du RnB mondiale, Lyah Akici, se lance dès ses débuts dans l’afropop made in Côte d’ivoire avec ses premiers morceaux dont « Ne m’en veux pas » qui sort en 2015 et lance sa carrière nationale. La voix suave, tropicale et zézayant fait très tôt des émules qui trouve le titre superbe et la chanteuse ravissante. Fidèle à son registre, elle sort « Danser » en 2016, un titre tout en couleur tournée dans la baie d’Assainie, l’une des plus belles destinations de Côte d’ivoire. Ce morceau plus dansant et entrainant fait plus de fans et d’abonnés et révèle la chanteuse aux grands producteurs et aux grands collaborateurs tels que David Tayorault, Landry Tano, Bebi Philippe pour ne citer que ceux-là.

Reconnaissance nationale de la part de ses pairs et des labels

Après ces succès Lyah Akici est sollicitée par de nombreux artistes pour participer à leurs concerts ou à leurs albums ou singles. Ainsi l’avons-nous retrouvé lors du dernier concert des Patrons, de MHD ou de David Tayorault dont elle est la filleule. En ce moment elle prépare un album dont la sortie est prévue pour fin 2017. C’est fort de ce succès que le label Sony Music à travers sa filiale ivoirienne Sony Music Côte d’ivoire qui couvre l’Afrique de l’ouest, a procédé à son recrutement pour faire véritablement décoller sa carrière à l’internationale. Ce partenariat a été officialisé le vendredi 26 mai en présence du boss de Sony Music Côte d’ivoire Mr José Dasylva.
Le meilleur est certainement à venir pour Lyah maintenant qu’elle a intégré le grand groupe Sony Music qui produit les plus grandes stars de la musique mondiale. Souhaitons que sa carrière professionnelle soit à la hauteur de ce qu’elle attend.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

CAN U17 2017 au Gabon : le Mali se qualifie pour la finale et tentera de défendre son titre contre le Ghana

Examens à grand tirage 2017 : les élèves de Côte d’Ivoire face à leur destin