in

Examens à grand tirage 2017 : les élèves de Côte d’Ivoire face à leur destin

A l’occasion d’une tournée hier vendredi 6 mai dans la ville d’Agboville, la ministre de l’éducation nationale Kandia Camara a officiellement lancé le début des examens à grands tirages que sont le CEPE, le BEPC et le Bac. Ces examens commenceront dès le 6 juin pour se terminer le 23 de ce même mois.

Les examens scolaires 2017 de Côte d’ivoire se tiendront dans deux semaines pour durer environ 4 semaines. Ils se tiendront dans un contexte difficile suite aux soubresauts qui secouent le pays, mais le ministre s’était voulu rassurant.

Le programme et les modalités des examens du primaire et du secondaire

En tout 1.112160 candidats sont attendus aux trois examens finaux du primaire et du secondaire cette année. Plus précisément le CEPE (Certificat d’Etude Primaire Elémentaire) compte 491.525 postulants, le BEPC (Brevet d’Etude du Premier Cycle) 355.273, le test d’orientation 22.452 et au Baccalauréat 242.910. Ce million de candidats devra se présenter sur une période d’environ un mois afin d’espérer obtenir le diplôme sanctionnant leurs années scolaires.
Les élèves du CEPE ouvrent le bal ce 6 juin en même temps que ceux du BEPC commencent leurs oraux dans le but de gagner du temps à cause des jeux de la Francophonie. Après cette journée, les élèves de la 3e (BEPC) continuent leurs épreuves orales jusqu’au vendredi. Puis la semaine suivante c’est-à-dire à partir du mardi 13 se sont les épreuves écrites jusqu’au vendredi 16 mai.
Leurs grands frères de la terminale attaqueront le Bac le mardi 20 en débutant par les oraux de français, d’anglais et d’allemands ou espagnols pour ceux de la série littéraire(série A). Le mardi suivant, le 27 pour finir le vendredi 30.

Des examens dans un contexte tendu

Cette année les examens à grands tirage se feront sous le signe de la prudence et de la prière pour que tout se passe bien. Entres des militaires qui réclament en cascade leurs primes et les enseignements qui revendiques des arriérés impayés, le CEPE, le BEPC et le Bac se tiendront dans une atmosphère délétère que l’Etat tente tant bien que mal de juguler avec un certain succès jusqu’ici. Si le gouvernement a d’ores et déjà convaincu les enseignants, qui dit-ont, commencent à percevoir par vague leurs primes de correction, ce n’est pas le cas pour les militaires plus précisément les démobilisés qui font toujours du bruit. Mais aux dernières nouvelles le mouvement d’humeur est stoppé net grâce à la promptitude de l’armée pour permettre des examens dans des conditions apaisées.

Une météorologie qui s’annonce capricieuse comme c’est bien souvent le cas

Cette année le mauvais temps est encore de mise, mais davantage plus prononcé depuis quelques jours. Ils tombent des cordes sur Abidjan et l’intérieur du pays tous les jours et le ciel est constamment nuageux. Les élèves auront certainement du mal à rallier certains centres d’examens situés dans des quartiers mal ou peu assainis. Même les quartiers les mieux construits ne sont pas à l’abri de la mauvaise humeur du temps. Les élèves n’ont plus qu’à prier pour que cette saison des pluies soit plus clémente le jour des compositions.
Les examens à grands tirages de Côte d’ivoire ne sont plus qu’à quelques jours de leurs déroulements. Déjà les convocations sont disponibles dans les écoles et centres d’examens et les élèves mettent les bouchées doubles pour retenir les dernières leçons et formules.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Lyah Akici chez Sony Music : le label recrute la chanteuse ivoirienne de la pop musique

Les Big Buzz de 2017 en Côte d’Ivoire : 3 gros évènements les plus drôles du net