in

Les Big Buzz de 2017 en Côte d’Ivoire : 3 gros évènements les plus drôles du net

L’année 2017 aura été émaillée de plusieurs histoires plus drôles les unes que les autres. Ces faits, parfois cocasses, auront nourri la voracité des paparazzis du net qui n’ont pas manqué de les amplifier et d’en faire un buzz voire un challenge.

La toile ivoirienne a ses buzz qui sont le fait de clash entre artistes ou de faits de société tellement risibles que les internautes s’en sont servis pour tourner en dérision les protagonistes ou les auteurs de ceux-ci. Voyons ici trois des buzz les plus croustillants qui ont occupé les internautes ces dernières semaines.

Affaire Chinois contre Odiennekas : ah donc les films chinois ne mentaient pas

L’affaire remonte à une tragique histoire qui s’est déroulée au nord de la Côte d’ivoire, dans la région d’Odienné, le 2 avril 2017. Une bagarre avait été déclenchée entre des employeurs chinois d’une société de bitumage et leurs employés ivoiriens. Les chinois qui dit-on, n’étaient que deux, auraient copieusement bastonné les travailleurs ivoiriens et cela a suffi a enflammé la toile. Les photos des employés, visages boursouflés et amochés sont m’objet de raillerie. On ne joue pas avec chinois, se moque t’on ! Certains Facebookers publient des photos d’eux en tenue de karaté. Chacun se veut le vengeur, le Robbin des Savanes du nord, justiciers des leurs frères lynchés. Une photographie du ministre de l’intérieur Ahmed Bakayoko est publiée, lui le fils de la région et grand karateka devant l’éternel. Il s’échaufferait pour venir en renfort de ces frères maltraités par des Chintoc.



« Vieux père Aladji voici ton petit, faut donner le djai… »

La saga des mutins qui réclament leurs primes continuent de tenir en haleine la Côte-d’Ivoire mais aussi la toile. Le deuxième épisode a lieu le 15 mai passé avec des ex rebelles qui ont tiré en l’air pour réclamer le reste de la prime avancée en janvier. Ceux-ci crient au Président Alassane Ouattara qu’ils veulent leur « djai » (l’argent) dans l’immédiat et menacent. Le chef de l’Etat intervient lors d’une réunion avec les supposés représentant des soldats et il est en tenue d’apparat, un gros boubou blanc. Immédiatement la connexion est faite avec un morceau du groupe rap ivoirien Kiffnobeat en featuring avec un autre, Allblack. Le morceau est titré « Aladji » et parle d’un riche musulman, Aladji, que ses « bons petit » (ses petits frères et amis) encaissent (soudoient). Les internautes y voient une similitude frappante et sur les réseaux spéciaux on reprend le refrain du son : « Vieux père Aladji, voici ton petit. Faut donner le djai, je dis ça yé dans boubou » avec photo du président en boubou à l’appui.

Affaire Kikinette : dj Arafat alias « Antonio banderas » en Calvin Klein

Lors de son séjour au Maroc à l’invitation de la sulfureuse animatrice ivoirienne Emma Lohoues, Arafat laisse une photo pour la postérité ou du moins pour le buzz. Plaqué dans son slip Calvin Klein il joue le grand enfant dans la piscine d’un Hôtel marocain, mais ce qu’il ignore c’est que ses détracteurs ont fait une capture de la photo qu’ils attendaient. Dans les heures qui suivent la photo est balancée sur les réseaux sociaux et l’on se moque, à loisir du « petit bijou » de la star. En tête de fil son rival Serge Beynaud qui le surnomme pour l’occasion « Kikinette », un sobriquet en allusion à son « petit bijou ». Arafat réagit violemment en traitant la Beynaumania de pédéraste et lance un défi à ses fans. Faire un challenge kikinette et depuis une semaine les fans de l’Influenmento publient vidéos et photos où on les voit exhiber leurs caleçons Calvin Klein.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Examens à grand tirage 2017 : les élèves de Côte d’Ivoire face à leur destin

Buzz les plus drôles d’Afrique : découvrez ou revisitez les faits actuels les plus comiques