in

Emmanuel Macron : le président français se fait tacler à l’international

En matière de popularité à l’international, Emmanuel Macron n’a assurément pas son semblable parmi les présidents que la France ait eus jusqu’à ce jour.

C’est le président Geek par excellence fort de sa jeunesse et de son penchant pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication. De ce fait il jouit d’une certaine notoriété auprès de la presse internationale, mais tous les organes ne semblent pas toujours dithyrambiques envers le nouveau locataire de l’Elysée. Le New York Times l’a carrément taclé en s’attaquant aux mesures phares de sa gouvernance.
Emmanuel Macron le président français aura beau enchanté les internautes et les medias par sa « belle gueule » et par ses idéaux qui se veulent libéraux et révolutionnaires, cela n’empêche pas que les medias s’attaquent à sa politique pas toujours juste. En tête d’affiche le New York Times qui revient sur l’une de ses mesures phares, la lutte anti-terroriste chère aux dirigeants européens.

Contexte exceptionnel, décision exceptionnelle

Emmanuel Macron le nouveau président français a fait des tonnes de promesses lors de la campagne des élections présidentielles et parmi celles-ci une meilleure sécurité pour tous les Français de la métropole mais également d’outre-mer. Cette sécurité passe avant tout par la lutte antiterroriste, une priorité parmi les priorités au regard de la série d’attentats qui frappent l’Angleterre en ce moment. C’est fort de ce contexte que le président français Emmanuel Macron a institué une politique de lutte anti-terroriste qui est moyennement appréciée par le peuple français, mais les Américains ne verraient pas ces mesures sous le même angle.

Le quotidien américain le New York Times conteste les mesures du président français

Selon le célèbre journal américain, le président français n’aurait pas pris les bonnes décisions dans la lutte contre le terrorisme, pis il foule au pied la démocratie chère aux révolutionnaires de 1789. En effet, dans son long éditorial du 14 juin 2017, le New York Times a remis en question la politique du champion français malgré le succès récolté par lui lors du récent sommet du G7. Le projet de loi incriminé inscrit l’état d’urgence dans le droit commun français ce qui n’est pas du goût de l’organe de presse outre atlantique qui affirme que ces nouvelles lois « ont peu contribué à lutter contre le terrorisme, pas davantage que les lois déjà existantes, tout en menaçant réellement les droits des citoyens ».

Les lois anti terroristes de Macron seraient une violation flagrante de la démocratie

Pour le New York Times les nouvelles lois anti-terroristes représenteraient un risque pour la démocratie en ces termes : « L’absence d’un rôle pour le judiciaire qui pourrait contrôler le pouvoir général de l’exécutif est troublante. Encore plus alarmant consiste à consacrer l’état d’urgence dans le droit commun, ce qui sera un frein permanent aux droits constitutionnels de citoyens français ». L’on le comprend bien, le New York Times se penche sur les dérives d’un régime d’exception dans un pays où la justice est tributaire du pouvoir exécutif. En effet, contrairement à la France, les Américains élisent leurs magistrats au suffrage universel direct ce qui les rend indépendant du pouvoir exécutif.
L’on pourrait bien comprendre les inquiétudes du New York Times et des Américains en général, mais la réalité est bien différente pour chaque pays avec une Europe fréquemment frappée par le terrorisme quand les Etats Unis sont plus ou moins épargnés même si l’attaque de Washington d’hier leur rappelle que la menaces n’a jamais été loin.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

L’Imam Olivier Mohamed : le prédicateur islamique qui parle à la rue

Concours Miss Côte d’Ivoire 2017 : la prestation de Kiffnobeat qui continue à faire polémique