Front National : un élu FN choque les internautes en parlant des Roms

par ci-news@cinews
0 Commentaire

Hier dans les colonnes du Quotidien, un proche de Marine Le Pen n’a pas trouvé mieux que de rembobiner l’éternelle question des Roms, un ensemble hétéroclite de peuples tziganes, gitans ou encore bohémiens.

Sébastien Chenu, nouveau député FN a fait une référence xénophobe à ce peuple aujourd’hui presqu’apatride et vivant en périphérie des grandes agglomérations françaises.

Le nouveau député FN, Sébastien Chenu, dans une interview accordée à l’émission le Quotidien sur la chaîne de télé TMC a suscité un tollé auprès des lecteurs et des internautes après une déclaration raciste à propos des Roms de France. Cette énième sortie d’un élu FN n’est pourtant pas un évènement en soi.

Sébastien Chenu, un élu FN de dernière heure

Arrivé au Front National en 2014, Sébastien Chenu s’est très vite moulé dans l’idéologie très nationaliste voire chauviniste sur les bords de son nouveau parti. Reconnu comme un homosexuel donc comme un progressiste dans un sens (si être homosexuel c’est s’ouvrir à la diversité), Sébastien Chenu n’est pas pour autant passé de l’autre côté de l’opinion, c’est-à-dire aux antipodes du racisme. En témoigne cette sortie dans l’émission Quotidien sur TMC. Après être revenu sur l’opportunité à lui offerte par Marine Le Pen qui l’a parachuté dans une circonscription électorale favorable au FN, le nouveau député se lance dans des précisions déviantes, il affirme : « Quand Marine Le Pen m’a demandé il y a un an et demi de reprendre la fédération du Nord et quand j’arrive dans cette circonscription que je ne connais pas, je la découvre. Dans une ville comme Denain, on accueille 1500 Roms, on pouvait accueillir un Picard ». Voilà qui est clair ! Face à la mine sérieuse de la journaliste Valentine Obert, le politicien esquisse un sourire désolé comme badin.

> Je regarde  Concert Maître Gims en Suisse : sa tournée continue

Les propos du député FN choque

Les déclarations de Sébastien Chenu ont dérangé l’équipe de production de Quotidien. D’abord la reporter qui resta pantoise sur cette mauvaise blague qui rappelle Jean-Marie Le Pen le président d’honneur de son parti. Sur le plateau de l’émission également, le journaliste Jean Barthes et les siens restent interdits pensant un moment. La réaction se répand ensuite sur le net où les internautes tirent à boulet rouge sur l’auteur de la blague raciste. On ne s’étonne de propos venants d’un représentant d’un parti nationaliste comme le FN qui aurait habitué la France entière aux diatribes anti-immigrés. La réaction de la classe politique sera sans doute plus dure encore notamment celle des libéraux de Les Républicains et de la République en Marche

Le député ressort la même rengaine sur l’immigration et la préférence nationale

La terminologue FN l’on le sait est très classique avec certains vocables comme immigration qui constituent le cœur de sa politique. Après avoir arrondi les angles lors du deuxième tour notamment sur la question de l’Euro pour faire les yeux doux aux électeurs, le FN est sans doute revenu sur ses « valeurs traditionnelles » d’où cette déclaration contre les Roms qui constituent le gros de l’immigration en France avec les déplacés de la crise syrienne.
Pourtant Marine Le Pen et les siens avaient décidé d’adoucir leur politique mais avec cette sortie de sa coqueluche Sébastien Chenu, l’on ne croirait pas en un quelconque réaménagement idéologique et structurel qui est censé lui faire passer un autre cap.

> Je regarde  Classement FIFA mois de décembre 2016 : la Côte d’Ivoire toujours 2ème

Vous pouvez aussi aimer

>