in

Policier suspect du Val-de-Marne : Quand Daesch n’était pas si loin de chez vous

En général, les hommes en tenue sont nos héros, nos anges gardiens de tous les jours contre tous les méchants qui nous en veulent pour une raison ou pour une autre.

Le policier c’est notre fascination, celui-là qui nous donne l’assurance d’être en sécurité même à mille lieues de notre domicile. Et ce n’est pas que sa tenue qui nous fascine, mais sa probité légendaire et son caractère serviable. Mais pas toujours et Hollywood nous en a donné un exemple édifiant quoique très fictionnel et réducteur.

Terminator n’est pas toujours Terminator et sa tenue n’est qu’un excellent camouflage pour opérer en toute légalité tout en trompant la vigilance des citoyens. Comparaison n’est pas raison, mais ce policier du Val-de-Marne nous pousse, apparemment, à penser de telle façon.

Daesch en tenue de policier

Un policier de la région de Paris vient d’être mis en examen, il y a quelques heures, pour association de malfaiteurs et escroquerie en lien avec une entreprise terroriste. L’homme en tenue serait en poste dans le commissariat de Kremlin-Bicêtre, en Val-de-Marne et aurait été arrêté au moment où il s’apprêtait à prendre son service. L’agent des forces de l’ordre a donc été soupçonné pour complicité de terrorisme et sympathie envers les djihadistes. Une accusation qui parait ahurissante eu égard à la fonction de l’individu. Cependant la suspicion serait bien fondée ce qui jette un coup d’effroi parmi la communauté où il tenait régulièrement service. En un instant l’on réaliserait combien on est passé à un poil d’une catastrophe, un peu comme quand Termine emprunte le corps d’un policier et se présente chez un habitant dans le film américain Terminator. Mais le fait n’aura pas lieu car le policier, sympathisant de Daech, serait déjà entre les mains des autorités compétentes.

Deux frères, un lien : comme deux gouttes d’eau

Le policier mis en examen ne serait soupçonné que d’avoir un béguin pour les djihadistes, mais il est soupçonné d’avoir aidé son frère, impliqué dans une filière djihadiste, à faire « le travail » pour Daesch en France. Ce frère dont on parle est incarcéré depuis au moins un an maintenant pour des liens évidents avec des hommes combattants sur le front irako-syrien. Il serait donc bien plus qu’un partisan du groupe Etat Islamique, mais bien plus. En effet il est accusé d’avoir inspecté des fichiers de police hors du cadre de ses fonctions d’agent de la brigade accidents et délits routiers. Il a tenté de se procurer quelques-uns de ces fichiers, mais aussi des colis en falsifiant son identité. Qu’essayait-il donc de faire ?

Loup solitaire ou eau dormante

Après avoir procédé à son arrestation, les policiers ont mené des perquisitions aussi bien chez l’individu suspecté qu’au sein du commissariat où il tenait fonction c’est-à-dire le commissariat du Kremlin-Bicêtre. En outre, le policier incriminé a été interdit de posséder une arme jusqu’à nouvel ordre et sera remis aux autorités judicieux au terme de sa garde à vue. Si celui-ci préparait un attentat terroriste, la police a sans doute fait un très gros coup. Du fait de sa fonction il aurait pu frapper sans qu’on ait eu un pet de soupçon sur lui.
L’arrestation du policier du Kremlin-Bicêtre du Val-de-Marne représente un gros coup de filet dans la lutte contre le terrorisme. En outre la nouvelle sonne comme un coup d’effroi et un scandale de la part d’un homme en tenue sensé protéger les citoyens des terroristes.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Vibe Radio Côte d’Ivoire : la nouvelle tribune des jeunes branchés

Top 5 Hits Afrique : Quoi de neuf côté tubes d’été ?