in

Afrique du Sud : le fils du Président Jacob Zuma sermonne des anciens ministres

Certainement c’est le dernier des gestes dont le Président sud-africain Jacob Zuma avait le moins besoin en ces temps de dure galère.

Et pourtant son fils Edward Zuma se l’est permis. Il a vertement sermonné, en des termes fortement racistes, des ex ministres d’Etat de son pays. Cette sortie ou plus justement ces lettres ont mis dans l’embarras les cadres de l’ANC et plus encore le Président sud-africain déjà mal en point avec ses propres polémiques.

De quoi s’agit-il cette fois avec le désormais clan des Zuma ? Se demanderait-on.
Le fils du Président sud-africain Edward Zuma aurait mis dans un grand embarras son père Jacob Zuma qui est déjà dans une mauvaise impasse. Il se serait permis de faire la leçon à des anciens ministres d’Etat de son père. Avec cette frasque c’est sûr qu’il n’arrange pas du tout son père. Voyons donc de quoi il s’agit.

Jacob Zuma dans de sales draps

Passons s’il vous plait les scandales sexuels du Président sud-africain pour se concentrer sur l’essentiel. En mars dernier il s’était permis de limoger Pravin Gordhan jusqu’à alors son ministre des finances. Cette décision impopulaire avait suscité une vive réaction au sein du peuple sud-africain qui avait déclenché un mouvement de fronde sans précèdent. Le parti communiste et le syndicat Cosatu avaient appelé pour la première fois à la démission de Jacob Zuma de la Présidence. Critiqué de toute part, même par ses plus fidèles compagnons, Jacob Zuma refuse de quitter son poste et se cramponne comme jamais. Certains apprécient un panafricanisme forcené qui ne cède pas le flanc aux détracteurs d’une union africaine, d’autres y voient au contraire un manque de démocratie évident de la part du président sud-africain.

Son fils vient en rajouter

Comme on le dit en Afrique, le fils n’a pas pitié du père. Bien que le « vieux » soit englué dans une impasse politique nationale voire internationale, le fils se permet une sortie des plus imprudentes. Dans une lettre datée du weekend dernier, il aurait attaqué nommément les anciens ministres de son père que sont Pravin Gordhan autrefois ministre des finances et Derek Hanekom ex ministre du tourisme. Rappelons que le premier est métis et le deuxième blanc car leur race aurait constitué le principal grief du fils du Président sud-africain. En effet le fils de Jacob Zuma aurait traité ces derniers de céder « au mensonge de l’apartheid qui leur fait penser que leur couleur de peau les place au-dessus de la majorité »

Quelles répercutions pour l’ANC et l’avenir de son père

Critiqué pour ses propos, Edward Zuma aurait répondu qu’il assumait pleinement la responsabilité de ses propos. Cependant la voix officielle du parti de son père, l’ANC, a dit regretter le comportement d’Edward Zuma. L’ANC affirme que les attaques racistes sont « embarrassantes » et qu’il a toujours lutté contre ce comportement. Alors il aurait demandé au fils de Jacob Zuma de présenter ses excuses sans autre forme de procès. Cependant, Edward Zuma à fait tout le contraire en déclarant et je cite : « Je parle d’un problème de leadership qui me concerne en tant que membre de l’ANC ». C’est sûr que papa en rougira à moins que le fils dise haut ce que papa pense tout bas.
Cette sortie d’Edward Zuma n’arrange évidemment pas Jacob Zuma car la ligne politique de l’ANC, Congrès National Africain, est située aux antipodes des propos de ce dernier.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire: première puissance de l’espace UEMOA ?

Bénin: pays d’Afrique occidentale