in

Décès Salifou Diallo : le Burkina Faso pleure la mort un homme de conviction et de combat

Tout le Burkina Faso pleure la mort de l’honorable Salifou Diallo, le Président de l’Assemblée Nationale burkinabé.

Depuis trois jours que l’homme a quitté ses compatriotes, ceux-ci se sont engagés à lui offrir des adieux dignes de son rang et de sa qualité. Les hommages se succèdent et les condoléances aussi, du petit peuple au plus haut sommet de l’Etat. Au-delà même des frontières nationales l’honorable Salifou Diallo est pleuré par des amis et des admirateurs. Nous exposerons dans cet article le déroulement des funérailles qui sont toujours en cours.

Salifou Diallo était le Président du parlement burkinabé depuis l’accession au pouvoir de Marc Roch Kaboré. Cet homme que l’on dit intègre et chevronné a connu un parcours exemplaire sur lequel nous reviendrons également dans cet article.

Salifou Diallo le parcours

Salifou Diallo est né le 9 mai 1957 à Ouahigouya dans la province du Yatenga au Burkina Faso alors Haute Volta. Il fut ministre dans le gouvernement de Blaise Compaoré dans les années 1990 et 2000 avant d’être nommé ambassadeur de son pays en Autriche. Grand syndicaliste au Lycée, il fut expulsé de son pays et alla continuer ses études à Dakar au Sénégal. Revenu au pays en 1985 il participe à la révolution sankariste et au gouvernement de celui-ci. En janvier 2014, il s’oppose au Président Blaise Compaoré et quitte le parti de celui-ci pour créer le Mouvement du Peuple pour le Progrès avec notamment Roch Marc Christian Kaboré. En 2015, lorsque le MPP accède au pouvoir, il est nommé Président de l’Assemblée Nationale du Burkina Faso jusqu’à sa mort.

Une mort qui laisse éploré tout le pays

L’honorable député Salifou Diallo est décédé ce samedi 19 août 2017 à Paris. Les circonstances de son décès dans la capitale française restent encore inconnues. Selon certains de ses proches il serait mort suite à un problème cardiaque. D’ailleurs ceux-ci affirment qu’il était en train de se reposer à Paris, après avoir séjourné en Tunisie pour recevoir des soins. Le peuple burkinabé qui venait d’être frappé par une attaque terroriste n’a pas eu le temps d’enterrer ses morts qu’il perd un grand homme politique. La mort de ce digne fils du pays représentera sans doute une grosse perte pour la majorité présidentielle menée par Marc Roch Christian Kaboré.

D’éminentes personnalités réagissent

Le décès brusque de Salifou Diallo a également abasourdi les autorités politiques autant nationales qu’internationales. Sur son compte Twitter, le Président Roch Kaboré s’est exprimé en ces termes : « C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès, survenu ce samedi, de Monsieur Salifou Diallo, le Président de l’Assemblée Nationale ». Même au-delà des frontières du pays, le décès du patron du parlement national a suscité des réactions de condoléances. Soro Guillaume son homologue ivoirien présenta son « yako » dans une déclaration sur Twitter. « Je viens d’apprendre la douloureuse nouvelle du décès de mon Ami et Frère Salif Diallo…Puisse la Terre de nos ancêtres être légère à ce valeureux militant…Fraternelles et chaleureuses condoléances à la famille ».
L’honorable député Salifou Diallo, Président en exercice de l’Assemblée Nationale burkinabé s’en est allé rejoindre ses ancêtres. Il s’en est allé au grand regret des burkinabés déjà meurtris par la récente attaque terroriste de Ouagadougou. Dans la pure tradition africaine nous ne pouvons lui souhaiter que la terre lui soit légère. Mieux encore qu’Allah le miséricordieux le reçoive auprès de lui.

CHAN 2018 : le nom de toutes les équipes qualifiées pour le Kenya

Rentrée Scolaire Cameroun : les écoles privées dans le collimateur du Président Paul Biya