in

Bénin : la rentrée 2017-2018 débute ce lundi 18 septembre

L’heure est à la rentrée scolaire dans la plus part des pays d’Afrique francophone.

A la suite des pays comme le Cameroun et la Côte d’Ivoire, le Bénin s’apprête à ouvrir les portes de ses écoles pour le compte de la rentrée 2017-2018. Après des mois de repos mérité, les élèves de la République du Benin devront se résoudre à reprendre le chemin de l’école. Depuis quelques jours, les parents d’élèves préparent cette rentrée avec enthousiasme.

De son côté l’Etat appelle les acteurs du système éducatif national à plus d’engagement et de responsabilités. Dans un contexte de lutte contre la médiocrité scolaire, il est sûr que le message a été reçu cinq sur cinq par les éducateurs et enseignants. Voyons maintenant comment les Béninois préparent cette rentrée scolaire 2017-2018.

Une rentrée scolaire imminente

La rentrée scolaire 2017-2018 au Benin débutera ce lundi 18 septembre sur toute l’étendue du territoire nationale. Cependant depuis le lundi 11 septembre, la pré-rentrée a été ouverte. Elle consiste en l’inscription, en l’achat des fournitures et en la mise à neuf des établissements. En outre c’est le moment pour les éducateurs d’établir les emplois du temps et pour les enseignants de prendre connaissance avec leur programme. Selon le quotidien en ligne La Nation, plusieurs écoles ont fait peau neuve depuis quelques jours. C’est le cas de l’Ecole urbaine-centre, du Lycée Béhanzin et du collège catholique Notre-Dame de Lourde de Porto-Novo, la seconde ville du Benin après Cotonou. Les salles de classe, les cours d’établissements et les bureaux du personnel enseignants sont nettoyés de fonds en comble. Le personnel éducatif organise également des réunions pour faire une mise au point.

L’Etat lance un appel aux acteurs du système éducatif

De son côté l’Etat lance un appel aux acteurs du système éducatif pour que cette année 2017-2018 soit une réussite. C’est à cet effet que le ministre des Enseignements maternel et primaire s’est adressé aux responsables de l’éducation nationale. Il s’agit des enseignants, des formateurs, des éducateurs, des partenaires sociaux et du personnel administratif. Monsieur Salimane Karimoun a exhorté ces personnes à accompagner les mesures adoptées par le gouvernement en vue de l’amélioration de l’école béninoise. L’Etat attend des résultats, c’est ainsi qu’il s’est investi tout entier, notamment en accordant des subventions aux établissements publics et privés du pays. Ce faisant, Monsieur Salimane Karimou appelle au travail, à la discipline et à l’excellence de chacun pour le développement de tous.

L’excellence est un défi permanent pour l’Etat béninois

L’Etat du Benin ne badine pas avec l’excellence à l’école. Depuis son accession au pouvoir l’année dernière Patrick Talon a fait de la lutte contre la médiocrité son cheval de bataille. Pour cela il n’hésite pas révoquer les directeurs dont l’école a un taux de réussite très bas ou dont le taux de réussite n’évolue pas sur une période de trois ans. En outre il récompense régulièrement les meilleurs étudiants, par la fondation de la Première Dame. Cette année le ministère a instauré l’apprentissage de l’anglais au primaire, une autre mesure pour mettre les élèves béninois dans le train de la mondialisation.
La reprise de l’école au Benin est prévue pour ce lundi 18 septembre 2017. Cette reprise est préparée avec minutie et allégresse de part et d’autre. Aucun détail ne devrait être négligé ni du côté des élèves ni de celui des responsables de l’éducation. Il y va de la réussite des premiers et de la carrière des seconds. Après une semaine de préparatifs tout semble être prêt pour amorcer la rentrée scolaire ce lundi sans aucun souci. Vivement que l’école commence !

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire : le SG de la FESCI dans le collimateur du pouvoir

Côte d’Ivoire : Le marché d’Abobo part en feu