in

Sénégal : Aliou Sall, le frère de Macky Sall, donne sa démission

Aliou Sall, le frère cadet de Macky Sall, président de la République du Sénégal, vient d’annoncer son intention de démissionner de la tête de l’Association des Maires du Sénégal, en abrégé AMC. Cette démission imminente fait suite à sa nomination, il y a quelques jours, à la Direction de la Caisse de Dépôts et de Consignations du Sénégal. Il aurait pris cette décision pour ne pas cumuler deux mandats qui entretiendraient quelques connexions.

L’annonce de la démission d’Aliou Sall à la tête de l’Association des Maires du Sénégal est diversement appréciée par les Sénégalais. Le cadet de Macky Sall aurait accepté de quitter l’AMS pour faire de la diversion. L’action serait une tentative de calmer le jeu face à la grogne contre le népotisme dont on accuse son aîné au pouvoir.

Macky Sall nomme son cadet et crée la polémique

Le mardi 12 septembre dernier, le Président sénégalais Macky Sall a procédé à la nomination de son frère cadet Aliou Sall à la tête de la Caisse des Dépôts et de Consignations. Celui-ci cumulait déjà les fonctions de maire de Guédiawaye, une ville de la banlieue de Dakar, de président de l’Union des associations d’élus locaux, de président des Associations des Maires du Sénégal, de représentant de Petroleum en Afrique et d’Administrateur de la Banque de Dakar qui a des bureaux à Abidjan. « Je suis honoré et très impatient de me mettre au travail parce que je ne suis mu que par le désir de servir mon pays. Je remercie du fond du cœur, le chef de l’Etat, pour cette marque de confiance », avait-il déclaré. Cette nomination a fait couler beaucoup de salives et d’encre au Sénégal. L’on a taxé le président Macky Sall de verser dans la gestion clanique du pouvoir d’Etat. Contre vents et marées, Aliou Sall est resté fidèle à la faveur accordée par son frère et président de la République Macky Sall.

Aliou Sall par de l’AMS

Une semaine après sa nomination à la direction de la Caisse des Dépôts et de Consignations, Aliou Sall quitte la tête de l’Amicale des Maires du Sénégal. Il se trouve que dans sa nouvelle fonction se trouve un appui au développement des collectivités locales. Ne voulant pas être à la fois juge et partie, Mr Aliou Sall a décidé d’abandonner la tête de l’AMS. Pour consacrer son plein temps à ses nouvelles fonctions, il a aussi décidé de renoncer à la l’Administration de la Banque de Dakar. Ces démissions en cascade ne contentent pourtant pas tout le monde.

Ce qu’en pense les Sénégalais

Une telle décision est rarement observable en Afrique où le cumul de mandats est devenu la règle et non plus l’exception. Le geste d’Aliou Sall peut être, par conséquent, salué à la mesure de sa portée. Il fait apparemment preuve de responsabilités et de transparence. « Bravo, c’est un Républicain » se rejoint un Sénégalais. Malheureusement tout le monde ne se laisse pas autant emporter par cette annonce. Un autre plus critique affirme : « Le plus grand conflit d’intérêts est d’avoir accepté un poste aussi juteux. Et qu’on ne nous dise pas qu’il a les compétences. Plus compétent que lui, il y en a plein dans ce pays ». Un autre encore refuse de se faire berner : « Déclaration de patrimoine SVP » déclare-t-il sur Senenews.com.
La démission d’Aliou Sall est en soi un acte de citoyenneté salutaire. Il témoigne de son honnêteté et de sa transparence là où beaucoup se tairait pour se livrer à la luxure éhontée. Malgré cela certains trouvent le moyen de ne pas être satisfait arguant que ce n’est que de la poudre aux yeux. Aliou Sall essaierait de taire les critiques qui s’élèvent au sein de la société civile. Peut-on raisonnablement croire qu’Aliou Sall cède pour mieux en prendre ?

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire : la commémoration du 19 septembre qui divise

Burkina Faso : le General Diendéré et le Ministre Djibril Bassolé bientôt libres ?