in

Côte d’Ivoire : le Général Philippe Mangou va-t-il lâcher une bombe ?

Le Général Philippe Mangou va-t-il lâcher une bombe durant son témoignage à la Cour Pénale Internationale ?

Telle est la question qui taraude les esprits d’un camp comme de l’autre. Le pouvoir d’Abidjan aurait sorti là sa dernière carte pour justifier le plan commun élaboré par le régime de Laurent Gbagbo. Pour les défenseurs de ce dernier on joue de la prudence mélangée à de l’optimisme. Toutefois, tout le monde se fait du souci, ne sachant pas de quel côté pencherait le General Philippe Mangou.

Philipe Mangou, le témoin à la barre ce lundi dit quant à lui qu’il ne dira que la vérité, rien que la vérité. Mais qu’est-ce que la vérité ? C’est bien là une réponse casse-tête qui nous renverrait du côté de la philosophie et de la morale. Devant le juge dès ce lundi, Philippe Mangou captivera assurément les attentions de toute la Côte d’Ivoire.

Philippe Mangou le Général quatre étoiles de Laurent Gbagbo

Le Général Philipe Mangou a été une pièce maîtresse de l’armée de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo. Il a connu une ascension fulgurante sous le régime de Laurent Gbagbo, passant du grade de Lieutenant à celui de General quatre étoiles, Chef d’Etat-major des Armées. Dans une époque où la bravoure valait plus que les diplômes militaires, Philippe Mangou a suscité l’admiration de l’ex chef d’Etat. C’est ainsi qu’il est devenu l’un de ses bras, on pourrait dire l’homme à la droite du père. Quand survint la crise post-électorale, l’idylle militaro-chrétienne qu’entretenaient les deux hommes prendra un coup, un gros même. Alors que tout le monde attendait que le General Philippe Mangou prenne les commandes de la résistance contre les forces d’Alassane Ouattara aidée par la communauté internationale, le soldat a couru se réfugier à l’ambassade d’Afrique du sud en Côte d’Ivoire. La raison véritable de sa défection n’est pas encore connue à ce jour même si l’on avance les menaces contre sa vie. Mais de qui venaient-elles ?

Dire la vérité, rien que la vérité

A la barre ce lundi, et ce pour trois semaines encore, le Général Philippe Mangou pourra enfin dire la vérité notamment sur son refuge à l’ambassade d’Afrique du sud. En effet, le haut gradé sera à la barre du 25 septembre au 13 octobre 2017. Au total, il sera questionné pendant 48 heures. Chaque partie à savoir l’accusation, la défense de Laurent Gbagbo et celle de Blé Goudé, aura 16 heures d’interrogatoire. Tandis que les Ivoiriens s’efforcent de prédire de quel côté il balancerait, le témoin se voit plutôt au-dessus de la mêlée : « Je vais parler, non pas pour faire condamner qui que ce soit, mais pour permettre aux Ivoiriens et à l’opinion internationale de connaître la vérité ». Le soldat Mangou a donc encore un certain code de l’honneur qui le pousse à rechercher la vérité et non la satisfaction d’un camp.

Que pourrait-on attendre de lui

La présence au prétoire de la CPI de Philippe Mangou pourrait être vue comme une aubaine pour enfin savoir la vérité. Plus encore que les Généraux Kassaraté, Brindou Mbia et Guiai Bi Poin, Philippe Mangou se trouvait dans le dernier carré du régime de Laurent Gbagbo. Il était même souvent présent à l’occasion des séances de prière à la présidence. Maintenant il reste que depuis sa nomination quelques lignes ont bougé. Outre son allégeance au nouveau pouvoir, l’homme a tenu, dans une vidéo aux circonstances floues, un discours interprété par le camp Gbagbo comme un acte de traitrise et de reniement de soi.
Le témoignage du plus fidèle des fidèles de Laurent Gbagbo ne cesse de susciter de nombreuses réactions depuis son annonce. Philippe Mangou qui doit tout, dit-on, à Laurent Gbagbo, sera devant sa conscience dès ce lundi. Pour certains il déchargera son protégé d’hier et pour d’autres il est là pour le plomber en tant que dernier joker d’Abidjan. En tout cas son témoignage est attendu par tous les Ivoiriens même s’il ne changera rien aux convictions politiques de chacun.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Débat 25/09 en Direct Gbagbo VS Ouattara : Peuvent-ils être Président en 2020 ?

Kenya : la commission électorale dans de sales draps