in

Meiway exige 4 millions de dollars à Vodacom Congo

L’artiste ivoirien Meiway serait actuellement dans un bras de fer avec l’entreprise de communication Vodacom Congo. D’après une information révélée par la presse congolaise, l’artiste ivoirien exigerait de l’opérateur la somme de 4 millions de dollars pour l’utilisation illégale de ses droits d’auteurs dans un spot publicitaire.

L’affaire opposant le chanteur ivoirien Meiway à Vodacom Congo fait actuellement la une de la presse congolaise. Selon plusieurs médias congolais, l’artiste ivoirien aurait réclamé à l’opérateur téléphonique la bagatelle de 4 millions de dollars (3,42 millions d’euros), usage illégal de ses droits d’auteurs dans un spot publicitaire. Dans le cadre de la réalisation d’un spot publicitaire, Vodacom Congo avait convenu d’un accord avec Pygma Communication, agence qui avait pour charge de réaliser la publicité demandée par l’opérateur. Afin de jouir des droits d’exploitation de la chanson « Miss Lolo » de Meiway, Pygma Communication s’était donc acquitté des droits d’usages de la chanson de l’artiste Meiway auprès de « JPS Production » qui était la maison de Production du chanteur à l’époque. Si la Maison de production a cédé les droits d’exploitation de la chanson « Miss Lolo » à Pygma Communication pour la réalisation du spot publicitaire de Vodacom Congo, « JPS Production » n’avait en revanche aucun droit sur l’œuvre de l’artiste Meiway. Par conséquent, l’artiste ivoirien réclame de l’opérateur bénéficiaire du spot publicitaire la somme de 4 millions de dollars (3,42 millions d’euros) pour avoir exploité les droits de sa chanson « Miss Lolo » sans son accord. L’affaire fait actuellement la une des journaux congolais depuis le mercredi, et aurait même déjà été porté déjà le Tribunal de Commerce de Kinshasa. A en croire la presse congolaise, l’audience du bras de fer opposant Meiway à l’opérateur mobile au Congo est prévue pour le mardi 14 novembre 2017. Les avocats du chanteur ivoirien seraient même déjà à pied d’œuvre pour cette bataille judiciaire qui se profile à l’horizon. Pour l’instant, l’artiste ivoirien n’a pas encore fait le moindre communiqué, du moins officiellement, sur cette affaire d’exploitation illégale de ses droits d’auteur pour un spot publicitaire.

Vodacom Congo est-il en cause dans cette affaire ?

En attendant de connaître probablement de nouveaux rebondissements dans cette affaire opposant Meiway à Vodacom Congo, l’opérateur mobile semble être dégagé de toute responsabilité pour l’usage illégal des droits de Meiway. L’opérateur étant uniquement lié par contrat avec Pygma Communication qui a réalisé le spot publicitaire, elle ne saurait être tenue pour responsable de tout manquement dans l’usage des droits de la chanson « Miss Lolo » du chanteur ivoirien. L’agence publicitaire Pygma Communication dégage Vodacom Congo de toute responsabilité, puisque c’est uniquement Pygma Communication qui s’est chargée de régler les questions liées à l’exploitation du support artistique de Meiway dans la publicité de l’opérateur. Mais si l’artiste ivoirien exige de l’opérateur la bagatelle de 4 millions de dollars (3,42 millions d’euros), ce n’est surement pas un fait du hasard.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire Maroc CM 2018: l’attaque des éléphants déstabilisée

Esprit2 Femme: Les Africains ont ils mauvais cœur ?