in

Braquage de la Sotra: complicité intérieure, un machiniste arrêté

Le braquage du fourgon blindé de la Sotra a eu lieu avec une complicité intérieure. C’est la conclusion à tirer après le nouveau coup de filet des forces de sécurité ivoirienne qui ont interpellé le reste de la bande de braqueurs qui selon certaines informations se sont enfuis avec deux sacs remplis d’argents lors de l’embuscade tendue à la fourgonnette blindée de la Société de Transport Abidjanais.

Les braqueurs de la Sotra en Côte d’Ivoire ont bel et bien bénéficié d’une complicité interne lors du braquage du fourgon blindé de la société ivoirienne le mois dernier. Après les deux individus interpellés par le CCDO sur la route de Mankono, la Direction de la police criminelle en Côte d’Ivoire a de son côté procédé à de nombreuses arrestations dans le cadre du braquage du fourgon blindé de la Sotra au mois d’octobre. Six individus lourdement armés ont été présentés par la police comme étant les braqueurs ayant mis à l’exécution l’opération de braquage de la société de transport abidjanais. Les malfaiteurs appréhendés étaient en possession d’au moins 4 mitraillettes et de nombreuses munitions. Les malfrats arrêtés avaient également des radios en leur possession en leur possession, une preuve que ce coup n’a pas été monté par des amateurs. Après les casseurs de bus de la Sotra, la société de transport est une nouvelle fois la cible d’individus mal intentionnés, des individus qui ont bénéficié de l’aide d’une complicité intérieure pour réaliser ce braquage. D’après le directeur de la police criminelle, les individus interpellés dans ce braquage faisaient partie du lot de prisonniers qui se sont évadés du palais de la justice au Plateau. La police a également mis aux arrêts cet agent de la Sotra qui a travaillé de mèche avec les braqueurs pour l’attaque du fourgon blindé de la société de transport abidjanais.

La taupe à la Sotra passe aux aveux

Après le braquage du fourgon blindé de la Sotra au mois d’octobre, nombres d’ivoiriens avaient estimés que les braqueurs avaient bénéficié d’une complicité intérieure pour cette opération qui s’est déroulée à la perfection. A l’évidence, les défenseurs de cette théorie avaient pleinement raison puisque la police a également arrêté un agent de la Sotra dans le cadre de l’enquête. L’identité du complice des braqueurs n’a pas été révélée par la police mais selon les informations dont nous disposons, il s’agirait d’un machiniste, ces personnes chargées de la vente de tickets de bus pour le compte de la Sotra. D’après un journal ivoirien de la place, le machiniste interpellé avait déclaré qu’il avait ‘‘été envouté’’ pour pouvoir accepter d’aider les braqueurs dans leur sale besogne. Mais cet argument avancé a très peu de chance de convaincre le juge qui devra se prononcer bientôt sur le sort des six individus interpellés après le braquage du fourgon blindé de la Sotra. Mais jusqu’à ce jour, aucun commentaire sur le butin emporté par les malfrats en octobre dernier lors de leur opération. Difficile donc de confirmer pour le moment si la société de transport est parvenue à récupérer le butin emporté par les braqueurs, encore moins de savoir exactement avec combien les malfrats se sont enfuis après le braquage. Certaines informations avancent le chiffre de 23 millions de francs Cfa dérobés à la Sotra.

Daft Punk: Les sosies du duo français enflamment Abidjan

Les dix chambres d’hôtels les plus chers du monde