in

Microbes Abobo: un microbe lynché à mort à Anonkoi

Si le phénomène des microbes ne faiblit pas, la détermination de la population à en finir avec ces jeunes voyous en Côte d’Ivoire gagne de plus en plus en intensité. Dans la commune d’Abobo, une bande d’enfants en conflit avec la loi a été prise à chasse par les riverains qui finiront par mettre la main sur l’un des agresseurs. Comme il fallait s’y attendre, ce dernier a été lynché à mort par la population avant l’arrivée de la police sur les lieux.

En Côte d’Ivoire, un microbe vient d’être encore lynché à mort dans la commune d’Abobo, un quartier considéré comme l’un des bastions de ces enfants en conflit avec la loi. Armés de machettes et autres types d’armes blanches, les microbes accomplissaient comme par habitude leur sale besogne dans le quartier d’Anonkoi, dépossédant tous les passants qu’ils croisent des objets qu’ils possédaient. Mais c’était sans compter sur la détermination des jeunes du quartier qui s’étaient organisé pour barrer la route aux microbes dont deux groupes se sont récemment affrontés dans un quartier d’Abidjan. La détermination des jeunes du quartier Anonkoi dans la commune d’Abobo poussera les enfants en conflits avec la loi à changer de stratégie en optant cette fois pour la fuite. Pris en chasse par les riverains, ils parviendront malheureusement à s’échapper, sauf un microbe que les jeunes du quartier réussiront à capturer. Plutôt que de le conduire dans un poste de police, la population longtemps embarrassée par le phénomène d’agression commise par des jeunes adolescents, décidera de se faire justice elle-même comme c’est le cas depuis des mois désormais. Le microbe capturé sera copieusement lynché à mort par les riverains avant l’arrivée de la police qui ne fera que constater la punition infligée par les habitants à ce jeune microbe. De son côté, la police a lancé une opération de ratissage pour tenter de mettre la main sur le reste de la bande, mais sans succès. En Côte d’Ivoire, les microbes font la loi mais pas dans certains quartiers ou les habitants sont plus que jamais déterminé à éradiquer ce phénomène pour ramener la quiétude dans les rues de la capitale ivoirienne.

L’auto-défense, la solution contre le phénomène des microbes en Côte d’Ivoire?

Si avant les populations prenaient soin de conduire les microbes dans un poste de police après les avoir infligé une bonne correction, plus question pour les habitants de conduire ces jeunes agresseurs au commissariat désormais. A Abobo comme dans de nombreuses communes de la capitale ivoirienne, la population qui organise la résistance face aux microbes opte désormais pour une solution radicale : le lynchage à mort. Malgré les témoignages de plusieurs abidjanais qui ont été victimes de ces enfants en conflit avec la loi, l’Etat reste encore trop flexible sur la question selon certains habitants. Aujourd’hui, ces jeunes agresseurs n’ont plus aucune limite, allant même à agresser des musulmans en plein mois de ramadan.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Ballon d'or africain

Ballon d’or : Top 10 des pays et joueurs les plus titrés d’Afrique

DJ Arafat est bel et bien nominé aux Awards du coupé décalé 2017