in

Guillaume Soro rencontre Ibrahim Ouattara après Ado

Le président de l’Assemblée Nationale ivoirienne a échangé ce mercredi avec Ibrahim Ouattara, le frère du président ivoirien. Cette entrevue intervient quelques jours après l’audience que le chef d’Etat a accordée au patron de l’hémicycle ivoirien.

Après la rencontre avec le président Alassane Ouattara (ADO) et Guillaume Soro , le président de l’Assemblée national a reçu le frère du chef d’Etat ivoirien ce mercredi, un peu plus de deux semaines après son retour héroïque en Côte d’Ivoire. Si rien n’a filtré des échanges entre les deux personnalités politiques, cette entrevue intervient quelques jours après le face-à-face entre le chef d’Etat et le président de l’Assemblée Nationale. Pour certains, il s’agit d’un nouveau geste d’apaisement entre les deux camps pour calmer les dissensions entre pro-Soro et Pro-Ado au sein du RDR. Si la grande famille Républicaine affiche son unité et son soutien aux nouveaux cadres du parti nommés lors du congrès, nombre de partisans du RDR se réclamant de la mouvance Soroïste émergent de jour en jour. Mis à l’écart lors du congrès du RDR en septembre dernier, le président de l’Assemblée Nationale n’a pas pour autant rompu les liens avec le parti qui l’a porté à la tête de l’hémicycle ivoirien. Cette rencontre entre Guillaume Soro et Ibrahim Ouattara confirme bel et bien que l’entente règne entre le président ivoirien et le président de l’Assemblée Nationale, même si certains partisans de ce dernier se disent victime d’une chasse à l’homme au sein du RDR. Après que de nombreux cadres proches du PAN aient été évincés des postes qu’ils occupaient, une folle rumeur s’était emparée des réseaux sociaux le mois dernier concernant une possible destitution de Guillaume Soro. Mais ces informations ont été démenties par le porte-parole du gouvernement qui a également soutenu que le PAN « est toujours membre du RDR ». Et selon certaines informations, Ibrahim Ouattara ferait aussi partis de ces cadres qui ont de l’admiration pour le président de l’Assemblée Nationale au sein du parti au pouvoir, d’où cette rencontre entre les deux hommes ce mercredi.

Les camps Ouattara et Soro condamnés à s’entendre?

La rencontre du 03 novembre dernier entre le président Ouattara et Guillaume Soro s’est déroulée à huis clos et à l’abri des caméras. Si rien n’a filtré de cet entretien, tout laisse penser que les échanges entre les deux hommes portaient en partie sur la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Depuis des semaines voire des mois, quelques partisans de Soro multiplient les déclarations appelant à une candidature de leur leader à la présidentielle à venir, mais GSK reste encore silencieux en ce qui concerne ses ambitions politiques pour 2020 en Côte d’Ivoire : « Cette question est récurrente, chaque fois j’y réponds, mais chaque fois elle revient. J’ai dit que nous sommes en octobre 2017, je suis un homme de mission. 2020 est encore loin. Je suis un homme de mission et je n’ai même pas encore terminé la mission qu’on m’a donnée à l’Assemblée nationale. Je me préoccupe actuellement de gérer l’Assemblée nationale. Pour l’heure, 2020 n’est pas ma préoccupation». Cette énième déclaration du PAN ne clôt pas pour autant le débat, d’autant plus que certains estiment que Guillaume Soro pourrait faire volte-face pour 2020 en Côte d’Ivoire. Mais les deux camps semblent à l’évidence condamnés à une union car il sera aujourd’hui difficile pour le RDR de présenter une candidature unique à la présidentielle et l’emporter sans le soutien des partisans de Guillaume Soro, et vice versa.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Côte d’Ivoire Maroc mondial 2018: Gervinho, Kodjia et Joris incertains

Dj Arafat annonce une terrible nouvelle à ses fans