in

Procès de Laurent Gbagbo : Detho Letoh témoigne du bombardement du marché d’Abobo

Le Général Detoh Letoh Firmin est le nouveau témoin de la Cour Pénale Internationale dans le procès de Laurent Gbagbo et de son filleul Blé Goudé. L’ex patron des forces terrestres ivoiriennes sous l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo est à la barre depuis le lundi 6 octobre.

Son témoignage fait suite à celui du Chef d’Etat-major Philippe Mangou dont le témoignage n’aurait pas décisif comme il était espéré. Depuis lundi, le commandant des forces terrestres dit sa part de vérité sur la crise post-électorale notamment à propos du bombardement d’Abobo.
Ce mercredi 8 août, le Général Detoh Letoh parle du bombardement du marché d’Abobo, l’un des principaux points soulevés par l’accusation depuis le début du procès. Comme la plus part de ses prédécesseurs de la haute hiérarchie de l’armée nationale, Detoh Letoh a paru disculpé les Forces de Défense et de Sécurité dans la fameuse affaire du bombardement du marché d’Abobo.

Detoh Letoh, une bouffée d’oxygène pour la défense après les révélations fracassantes de Mangou

Le Général Detho Letho Firmin est l’un des principaux acteurs de la crise post-électorale à l’instar de tous les autres Généraux qui ont défilé à la barre de la Cour Pénale Internationale. Après Brindou Mbia, Kassaraté Edouard ou encore Philippe Mangou, c’est au tour de Detho Letho de dire sa part de vérité sur la crise de 2010-2011. Jusqu’ici les révélations de la haute hiérarchie de l’armée sous Laurent Gbagbo n’auraient pas permis de mettre en lumière le « Plan commune » avancé par l’accusation. A ce propos, Detho Letho, tout comme Mangou d’ailleurs, a réaffirmé que la commune d’Abobo n’avait jamais été déclaré zone de guerre. Ces propos s’alignent bien évidemment sur ceux de ce jour.

Le commandant des forces terrestres déchargent les FDS

Le patron de l’armée de terre de Côte d’Ivoire, au moment des faits, a innocenté les Forces de Défense et de sécurité au sujet du bombardement du marché d’Abobo. Ledit bombardement avait causé la mort de plusieurs femmes et ému la communauté internationale au point de la décider à mettre fin à la crise. « La BASA avait des canons de 60 mm et 80 mm. Le mortier de 120 mm a été réintégré en caserne sur demande du Général Mangou », avait-il souligné à l’accusation. De fait, c’est un mortier 120 mm qui aurait tiré sur le marché d’Abobo. Pour Detho Letoh, les FDS ne peuvent être tenus pour responsables puisqu’ils ne possédaient pas cette arme-là sur le terrain. Cependant Detho Letho n’indexe pas explicitement le commando invisible, alors favorable à l’actuel président ivoirien.

Un témoignage qui pencherait en faveur des accusés

Le témoignage du Général Detho Letho est pour l’instant vu d’un bon œil par les partisans de l’ex chef d’Etat Laurent Gbagbo. Selon eux, le Général Detho Letho confirme l’innocence de leur mentor dans cette affaire des tueries d’Abobo, point focale de l’accusation avec le « Plan commun ». Quant aux sympathisants de l’actuel président, on attend toujours de voir la suite du témoignage au regard de l’allure que prend ce dernier. Tout le moins que l’’on puisse dire c’est que l’intervention du patron des forces terrestres fait respirer un peu plus de sérénité sur le banc des accusés ce qui n’était pas le cas lors du passage du CEMA Philipe Mangou.
Le procureur vient d’ordonner une pause de trente minutes pour que les parties soufflent un peu. A la reprise, ce sera à la défense de poser des questions au témoin. Pour cet exercice, la charge reviendra à la défense de Laurent Gbagbo plutôt qu’à celle de Blé Goudé. Au 3e jour de son procès, il est clair que le Général Detho Letho s’inscrit en général dans la même ligne que ces prédécesseurs. L’impression qui se dégage de ses déclarations c’est que l’implication des deux accusés dans les crimes qu’on leur reproche est moindre. A l’opposé, l’indiscipline militaire et les initiatives personnelles des soldats seraient à l’origine des désastres qui ont conduit les deux accusés à la CPI.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Transfert Serge Aurier : Partira ou pas, à Manchester United ?

Élection Kenya : La Cour Suprême à nouveau saisi pour trancher sur le contentieux électoral