in

Kémi Séba: les soutiens de l’activiste dans la lutte anti Franc Cfa

Le franco-béninois Kémi Séba se présente aujourd’hui comme le porte-flambeau d’une génération africaine déterminée à mettre fin au règne du Franc Cfa sur le continent africain. Nombre d’intellectuels africain avaient tenté de combattre la monnaie, mais sans que leurs efforts soient couronnées de succès. Si le fondateur de l’ONG Urgences Panafricanistes tient bon jusque-là, c’est en grande partie dû aux immenses soutiens dont il bénéficie directement ou indirectement dans cette révolution monétaire.

L’activiste Kémi Séba porte aujourd’hui les espoirs de plusieurs milliers d’africains qui depuis des lustres rêvent d’une Afrique débarrassée du Franc Cfa. Cette révolution qui a connu un tournant majeur le 19 août dernier par la destruction d’un billet de 5000 francs par le franco-béninois est aujourd’hui une réalité dans plusieurs pays d’Afrique où la devise monétaire coloniale est utilisée. Même si la lutte anti Franc Cfa est loin d’être encore gagnée, le président de l’ONG Urgences Panafricanistes a franchi aujourd’hui un seuil qu’aucun panafricaniste opposé à la monnaie par le passé n’a pu atteindre. Comme un virus qui se répand dans l’organisme, la destruction d’un billet de Cfa qui a valu quelques jours de prison au franco-béninois à Dakar a poussé certains dirigeants africains à sortir de leur tanière concernant l’avenir de la zone monétaire. Si des dirigeants comme Alassane Ouattara ou Macky Sall soutiennent le Franc Cfa, on ne peut en dire autant de tous les chefs d’Etats membres de la devise. A l’instar du président burkinabé qui est largement favorable à la création d’une monnaie unique propre à la communauté de la CEDEAO, les oppositions et les soutiens dans cette révolution contre le Franc Cfa se multiplient au fil des jours. Si Kémi Séba tient tête à certains dirigeants jusqu’à ce jour en multipliant les actions visant à démanteler la monnaie, c’est parce qu’il aujourd’hui soutenu par plusieurs élites du continent africains, aussi bien sur le plan politique que financier.

Zoom sur les soutiens de Kémi Séba en Afrique

En Afrique, Kémi Séba a son public sur qui il peut compter pour cette lutte, mais aussi de nombreux intellectuels africains qui accompagnent l’activiste franco-béninois dans sa révolution. Sur le plan politique, Kémi Séba bénéficie du soutien du professeur Mamadou Koulibaly, un des plus éminents économistes de la Côte d’Ivoire. Toujours en Côte d’Ivoire, un artiste ivoirien a récemment désapprouvé le Franc Cfa, prenant le contre-pied du point de vue soutenu par le président ivoirien. Pour l’heure, il n’a pas encore officiellement affirmé son soutien au franco-béninois, mais Tiken Jah Facoly était l’une des voix qui avait dénoncé l’arrestation arbitraire de Kémi Séba au Sénégal à la suite d’une plainte déposée par la BECEAO. Énumérer tous les soutiens de l’activiste n’est pas une tâche aisée car les soutiens à sa cause se manifestent de jour en jour. L’activiste camerounais André Essama, connu pour avoir déboulonné plusieurs statues des colons français dans son pays, est l’un des fervents soutiens du président de l’ONG Urgences Panafricanistes. Sur le plan financier, Kémi Séba a récemment déclaré que des footballeurs soutenaient sa cause en lui apportant une aide financière. Parmi les footballeurs cités, figurent Nicolas Anelka l’ex-international français et le sénégalais Demba Ba. Que ce soit au niveau de la diaspora ou en Afrique, le franco-béninois a toujours un public qui l’accompagne, qui le soutient pour cette lutte contre le Franc Cfa qu’il mène depuis des mois.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Mondial 2018 : la Côte d’Ivoire étrille le Gabon à Libreville

Côte d’Ivoire : Sommes-nous à l’aube d’une union entre le PDCI et le FPI ?