in

Affaire Sidi Diallo et la fédération marocaine : voici toute la vérité

En marge du choc entre la Côte d’Ivoire et le Maroc, une bagarre a été évitée de justesse entre Sidi Diallo et le président de la fédération royale et marocaine de football. Les vifs échanges entre le président de la FIF et Fouzi Lekjaa ont été filmés par un spectateur du match avant d’être diffusé sur les réseaux sociaux. Eu égard des nombreuses spéculations autour de cette affaire, la FIF a décidé de rompre le silence pour rétablir toute la vérité.

Avant le coup d’envoi du match Côte d’Ivoire Maroc pour le mondial 2018 à Abidjan, Sidi Diallo et Fouzi Lekjaa, le président de la FRMF, ont failli en découdre au stade Felix Houphouët Boigny. Selon le témoignage rendu par un journaliste qui était présent dans la loge présidentielle, tout serait partie d’une poignée de main qu’aurait refusée le président de la fédération royale et marocaine de football. Selon le témoin des faits, Sidi Diallo a serré la main tous les officiels qui étaient présents dans la loge présidentielle avant le début de la rencontre, des officiels ivoiriens comme marocains. Après avoir serré la main de l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, le président de la fédération ivoirienne de football a poliment tendu la main à son homologue de la FRMF, Fouzi Lekjaa. Mais à la surprise générale de tous, le président de la fédération royale et marocaine de football refusera la poignée de main de son homologue ivoirien avant d’ajouter : « Je ne te salue pas aujourd’hui, ni demain et même après-demain. », a déclaré le journaliste qui était témoin de la scène. Tout naturellement, ce manque de fair-play de Fouzi Lekjaa avant cette rencontre décisive des éliminatoires du mondial 2018 mettra Sidi Diallo dans tous ses états. Sans autre forme de procès, le président de la FIF a directement demandé à son homologue de quitter la loge présidentielle. Mais les interventions de plusieurs officiels présents lors des faits, notamment l’ambassadeur du Maroc, feront baisser les tensions entre les deux dirigeants. Ce n’est pas sans raison que Fouzi Lekjaa a refusé la poignée de main du président de la FIF.

Pourquoi la poignée de main Sidi Diallo a été refusée ?

Bien avant cette rencontre des éliminatoires du mondial 2018 entre la Côte d’Ivoire et le Maroc, les deux fédérations de football avaient déjà nourris quelques divergences. La FRMF avait exigé pour cette rencontre que la FIF mette à sa disposition 8000 places pour ses supporters au stade Felix Houphouët Boigny, une doléance à laquelle ne répondra pas favorablement l’instance dirigée par Sidi Diallo. Ce refus de la fédération ivoirienne de football s’explique par le fait que la fédération marocaine avait seulement offert aux supporters ivoiriens lors de la 1ère journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018 en Russie 200 places. Toutefois, la FIF aurait mis à la disposition des supporters marocains 4000 places sur les 29 tickets édités pour cette rencontre de la sixième journée des éliminatoires du mondial 2018 en zone Afrique. Fouzi Lekjaa a tout simplement refusé de serrer la main à Sidi Diallo tout simplement parce que ce dernier s’est opposé à sa doléance, à savoir mettre 8000 places à la disposition de la fédération marocaine pour le match à Abidjan. Aux dernières nouvelles, une enquête de la FIFA devrait ouvrir une enquête sur cette affaire.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Coupe du monde Russie 2018 : ces grands d’Afrique qui seront absents

Bilan des 6 mois de Macron