Universités Afrique : Voici les 5 meilleures universités d’Afrique de l’ouest

Université Afrique l'Ouest

[Mise à jour le 15 mai 2020] Le classement des 5 meilleures universités de l’Afrique de l’Ouest en 2020 est dominé par le Burkina Faso. Mais sur le podium africain en général, les choses n’ont pas véritablement bougé pour les établissements d’enseignements supérieurs publics de la zone ouest africaine ou comme les universités au Maroc. Après que le site University Web Ranking ait actualisé son classement cette année, aucune université publique francophone ne figure dans le top 10 africain. Sans surprise, les établissements anglophones sont les mieux classés du podium africain général, avec l’Afrique du Sud toujours citée parmi les meilleures références dans le domaine de l’enseignement supérieur en Afrique. Mais toutefois, comme pour les universités classée dans le monde les université africaine comme étant la plus prestigieuse du continent africain d’après University Web Ranking nous vient du pays des pharaons : Cairo University Egypte. Mais notre rédaction s’est particulièrement intéressée aux 5 meilleures universités de l’Afrique de l’Ouest en 2020.

5e-University of Lagos (Nigeria)

Fondée en 1962, l’université de Lagos a formé de nombreuses personnalités du pays devenues aujourd’hui ministres ou actrices de cinéma. D’éminents savants du continent africain, comme le romancier Wole Soyinka ont dispensé des cours dans cet établissement d’enseignement supérieur. En 2013, son effectif s’élèverait à 57.183 étudiants pour un staff administratif composé de 1.065 personnes. L’établissement dispose de plusieurs facultés d’enseignement dont les principales sont : Faculté d’arts, Faculté des sciences médicales de base, Faculté des sciences de gestion, Faculté des sciences cliniques, Faculté des sciences dentaires, Faculté d’éducation, Ecole d’ingénieurs, Faculté des sciences de l’environnement, Faculté de droit Faculté des sciences sociales, Faculté des sciences, Faculté de pharmacie. À sa création, l’Université de Lagos était habilitée à produire une main-d’œuvre professionnelle qui dirigerait le développement politique, social et économique d’un pays nouvellement indépendant. Au cours des cinquante dernières années, l’Université a poursuivi cette mission avec vigueur, excellence et panache. Si elle reste une référence au Nigéria, il convient de rappeler que l’établissement d’enseignement a ouvert ses portes avec seulement trois facultés : commerce et administration des affaires, droit et médecine. Lors de sa première réunion, le conseil d’administration de la Faculté de commerce et d’administration des affaires a changé le nom en Faculté de commerce et d’études sociales.

4e-Université Cheikh Anta Diop (Sénégal)

Considérée comme une véritable référence en Afrique de l’Ouest, Université Cheikh Anta Diop du Sénégal a vu son budget de fonctionnement passé de 14 à 25 milliards de francs Cfa, entre 2005 et 2009. Construite en 1957, son effectif avoisinait les 85.000 étudiants en 2014. Elle abrite à ce jour six grandes facultés d’enseignement et aussi plus d’une dizaine d’instituts de recherche et de formation. Macky Sall, l’actuel président sénégalais, Patrice Talon le chef d’Etat béninois ou encore Simone Gbagbo (ex-première dame ivoirienne) sont quelques personnalités qui figurent parmi les anciens élèves de l’établissement.

L’UCAD comprend six facultés d’enseignements :

  • Faculté de sciences et techniques (FST)
  • Faculté de lettres et sciences humaines (FLSH)
  • Faculté de sciences juridiques et politique (FSJP)
  • Faculté de sciences économiques et de gestion (FASEG)
  • Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (FASTEF)
  • Faculté de médecine, de pharmacie et d’odonto-stomatologie(FMPOS)

La célèbre université sénégalaise classée parmi les références africaines dispose également de plus d’une dizaine d’instituts :

  • Centre de linguistique appliquée de Dakar(CLAD)
  • Centre d’études et de recherches sur les énergies renouvelables (CERER)
  • Centre de recherche et de formation pour le développement économique et social (CREFDES)
  • Institut de formation et de recherche en population, développement et santé de la reproduction (IPDSR)
  • Institut de formation en administration et en création d’entreprise (IFACE)
  • Institut de français pour les étudiants étrangers (IFEE)
  • Institut de pédiatrie sociale (IPS)
  • Institut de recherche sur l’enseignement de la mathématique, de la physique et de la technologie (IREMPT)
  • Institut de santé et développement (ISED)
  • Institut des sciences de la Terre (IST)
  • Institut des sciences de l’environnement (ISE)
  • Institut fondamental d’Afrique noire(IFAN)
  • Institut national des sciences de l’éducation physique et sportive (INSEPS)
  • Institut universitaire de pêche et d’aquaculture (IUPA)
  • Institut de la Gouvernance Territoriale (IGT).

De nombreuses personnalités politiques sénégalaises ont effectué une partie de leur cursus universitaire dans ce célèbre établissement. Parmi les anciens pensionnaires de l’UCAD nous pouvons citer l’actuel président sénégalais Macky Sall, ou encore Abdiou Diouf qui a été le second chef d’Etat de la République du Sénégal. L’actuel président malien Ibrahim Boubakar Keita également effectué une partie de son cursus universitaire à l’UCAD, tout comme l’ancienne première dame ivoirienne Simone Ehivet Gbagbo. Patrice Talon et son prédécesseur, à savoir Thomas Boni Yayi, sont tous les deux passés par l’UCAD pendant qu’ils étaient encore des étudiants.

3e-Obafemi Awolowo University (Nigeria)

A la troisième place du classement des 5 meilleures universités de l’Afrique de l’Ouest, nous trouvons l’établissement Obafemi Awolowo University dans l’état d’Osun au Nigeria. Fondée en 1961, elle a une capacité d’accueil est estimée à 35.000 étudiants. L’université est actuellement dirigée par le professeur Anthony Elujoba. A noter que de nombreux ministres et gouverneurs nigérians ont été formés dans cet établissement d’enseignement supérieur situé dans le sud-ouest du pays.

2e-University of Ghana (Ghana)

Construite en 1948, University of Ghana est la plus ancienne et la plus grande des universités publiques sur la trentaine que compte le pays. Dirigée par le très respecté Justice Date-Baah, elle a une capacité d’accueil de 35.000 étudiants. Sur le plan africain, cette université est 23e d’après le site University Web Ranking.

1er-Université de Ouagadougou (Burkina Faso)

La première place du classement des 5 meilleures universités de l’Afrique de l’Ouest en 2020 revient au pays des hommes intègres. L’université de Ouagadougou (UO) a été fondée en 1974 et est aujourd’hui dirigée par le professeur Rabiou Cissé. En 2010, sa capacité d’accueil était estimée à environ 40.000 étudiants. Les facultés de formations proposées par l’université de Ouagadougou sont les suivantes ; Départements et programmes universitaires, UFR Langues, arts et communication (UFR / LAC), UFR des Sciences humaines (UFR / SH), UFR Sciences juridiques et politiques (UFR / SJP), UFR Sciences économiques et de gestion (UFR / SEG), UFR Sciences de la santé (UFR / SDS), UFR Sciences de la vie et de la Terre (SVT), L’Institut burkinabé des arts et des métiers (IBAM), Institut supérieur des sciences de la population (ISSP). L’université de Ouaga II propose de nombreuses formations en Master dans les spécialités suivantes : Master professionnel (M1) en économie et gestion des entreprises d’économie sociale et solidaire (M1EGEES), Master professionnel (M1) en analyse et suivi-évaluation des politiques agricoles et alimentaires (MASPAA), Master Pro en planification et gestion des structures éducatives en planification et gestion des structures éducatives (MPGSE), Master M2 Pro Développement local et gestion des collectivités territoriales (M2DEVLOG), Master M2 PRO en Management des ONG et associations (M2MOA), Master M1 PRO en Management des ONG et associations (M1MOA). Comme de nombreuses universités de la sous-région, l’établissement d’enseignement supérieur est en phase avec le système LMD. En revanche, l’université publique accuse un retard au niveau du développement de l’enseignement à distance, du moins comparé à certains établissements africains.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.