in

Marc Wilmots limogé par la FIF

L’entraîneur des éléphants de Côte d’Ivoire a été limogé par la FIF mardi. Après six mois passés à la tête de la sélection ivoirienne, Marc Wilmots a été démis de ses fonctions selon un communiqué officiel de la fédération ivoirienne de football.

Marc Wilmots vient d’être limogé de son poste de sélectionneur des éléphants de Côte d’Ivoire. L’information a été confirmée par un communiqué de la FIF signé par Sidi Diallo, le président de la fédération ivoirienne de football : « La Fédération Ivoirienne de Football (FIF) et le Sélectionneur national, Monsieur Marc WILMOTS, se sont rencontrés le lundi 13 novembre 2017 à Abidjan, pour faire le bilan de la mission à lui confiée par l’organe fédéral. A l’issue des échanges, les parties sont convenus de mettre fin à l’amiable à leur collaboration, tout en saluant la bonne ambiance qui a prévalu durant six (6) mois de travail en commun. ». Après la défaite des éléphants contre le Maroc lors de la sixième journée des éliminatoires du mondial 2018, les supporters ivoiriens avaient réclamé le départ du tacticien belge dont l’objectif était de qualifié la Côte d’Ivoire à la coupe du monde 2018 en Russie. Mais l’ancien entraîneur des diables rouges de la Belgique manquera son objectif samedi après avoir été battu à domicile (0-2) par les hommes d’Hervé Renard. Marc Wilmots également confirmé son départ à la tête de la sélection nationale à travers un Tweet : « Aujourd’hui, il a été décidé de commun accord de mettre fin à la collaboration avec la FIF. Je tiens à vous remercier supporters, joueurs, staffs et dirigeants et je vous souhaite le meilleur pour le futur », a-t-il déclaré sur son compte Twitter dans la nuit du mardi après le communiqué de la FIF. Arrivé à la tête de la sélection ivoirienne le 21 mars dernier, Marc Wilmots part six mois après l’officialisation de son contrat, lui qui avait signé un contrat de deux ans avec la Côte d’Ivoire. Mais le bilan catastrophique du belge a eu raison de lui, faisant de la Côte d’Ivoire la tâche noire de son CV.

Sombre bilan pour Marc Wilmots

Il avait demandé du temps aux ivoiriens afin de mettre en place une solide équipe mais il n’en aura pas, limogé mardi soir par la FIF. Le bilan de Marc Wilmots à la tête des éléphants est sans doute la raison qui explique son départ précipité six mois seulement après son arrivée en Côte d’Ivoire. Sous l’ère Wilmots, les pachydermes ont disputé au total 6 rencontres. En match officiel contre les Pays-Bas en juin dernier, la Côte d’Ivoire a été étrillée par Robben et ses coéquipiers par le score de 5 buts à 0. Mais le cauchemar se prolongera quelques jours plus tard pour Wilmots lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. A la surprise générale de nombre de supporteurs, la Côte d’Ivoire qui recevait la Guinée au stade de Bouaké a été battue à domicile (2-3). Si la troisième sortie de Wilmots sera la bonne lors de la troisième journée des éliminatoires du mondial 2018 opposant la Côte d’Ivoire au Gabon à Libreville (3-0), les éléphants se feront surprendre lors du match retour à Bouaké par les gabonais (1-2). Après le nul contre le Mali à Bamako, Marc Wilmots et ses hommes échouent face à Hervé Renard samedi à Abidjan dans un stade plein à craquer. En six match, le tactien belge ne compte qu’une seule victoire, 4 défaites et 1 match nul.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Zimbabwe: Mugabe et son épouse arrêtés, le Vice-président déchu rappelé

Hervé Renard : le pire cauchemar de la Côte d’Ivoire ?