in

Une centaine de migrants ivoiriens rapatriés de Libye

Le scandale actuel suscité par l’esclavage des migrants en Libye a poussé la communauté internationale à prendre des mesures idoines. Pour ne pas rester en marge de cet effort de solidarité, les pays d’origine de ces candidats à l’immigration ont mis en branle leurs diplomaties.

Au-delà des simples discours de condamnation, parfois bien trop complaisants, ces Etats ont décidé de ramener leurs compatriotes au pays natal.
Une centaine de migrants ont été rapatriés de Libye hier dans la soirée. Cette première vague sera suivie d’une autre, probablement demain mercredi. Le retour au pays natal de ces candidats à l’immigration clandestine représente surement un épisode très douloureux. Un sentiment d’espoir partagé d’amertume pour la plus part d’entre eux. Revenons avec vous sur le rapatriement de ces Ivoiriens dont le rêve fut brisé en terre libyenne.

La Côte d’Ivoire a le plus gros contingent de migrants en Libye

La Côte d’Ivoire est présenté dans certains rapports d’ONG comme le pays d’Afrique subsaharienne qui a le plus gros contingent de migrants en Libye. Selon des Organisateurs ou des bloggeurs indépendants, il serait des centaines à débarquer chaque jour en Libye. Certains d’entre eux des mineurs, embarqués dans ce péril par des vendeurs d’illusions au départ d’Abidjan. Egalement certaines villes de l’intérieur du pays comme Daloa seraient des plaques tournantes sous régionale de ce trafic. De ce fait, il est impossible de savoir réellement si ceux qui partent de la Côte d’Ivoire sont tous des Ivoiriens ou non. Ils seraient, en tout cas, un peu plus de 1300 à tenter en ce moment leur chance du côté de la Libye.

L’Etat ivoirien prend ses responsabilités

Face au scandale de cet esclavage des temps modernes, l’Etat de Côte d’Ivoire a décidé de rapatrier ses ressortissants en plusieurs voyages avec l’aide de l’Organisation Internationale des Migrations(OIM). La première vague arrivée concernait 155 personnes, en majorité des personnes vulnérables. Il s’agit des enfants et des femmes, parfois en grossesse.

« Ces personnes étaient traitées comme des esclaves en Libye. Le gouvernement ne pouvait pas rester indifférent à cette situation en laissant ses compatriotes dans un pays qui n’a pas signé la convention de Genève. »

a déclaré hier à l’aéroport Houphouët Boigny, Issiaka Koné, Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur. Par la suite le DG a précisé que ces personnes rapatriées bénéficieront d’un kit alimentaire, d’un hébergement de deux à trois jours et d’un appui financier symbolique. Enfin ces ex migrants pourront être intégrés au plan de réinsertion du fonds fiduciaire d’urgence de l’Union Européenne.

D’autres vagues annoncées

Pour poursuivre sur sa lancée, le gouvernement de Côte d’Ivoire a annoncé un second rapatriement demain mercredi. Ce vol concernera 260 personnes selon le Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur. En tout 415 personnes retrouveront la terre natale d’ici mercredi soir. Ce nombre ne représente pourtant qu’une petite portion des Ivoiriens encore dans l’enfer libyen. Cependant ces deux voyages ne devraient pas être les derniers. L’Etat de Côte d’Ivoire avait déjà rapatrié plus de 350 Ivoiriens en 2015. Les autres devront visiblement prendre leur mal en patience en attendant que d’autres rapatriements se fassent dans les plus brefs délais.
La sonnette d’alarme est plus que jamais activée pour tous ceux qui rêvent encore de rejoindre l’Europe clandestinement. Dans un Etat en déliquescence comme la Libye, les risques encourus sont énormes. Les témoignages glaçants des miraculés de retour au pays devraient suffire à dissuader d’autres candidats. Comme l’a dit le Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur, il existe des opportunités de réussite en Côte d’Ivoire. Il manque juste du courage et du travail acharné. Cependant l’Etat doit faire encore mieux pour soutenir les initiatives d’entreprenariat des jeunes et leur offrir plus d’emplois. En quelque sorte il faut que l’émergence soit plus inclusive.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

RDR : Guillaume Soro nommé Vice-président

Inscriptions BTS 2017 Côte d'ivoire

Soutenance BTS 2017 Côte d’Ivoire : session décembre, comment s’inscrire ?