in

Armée ivoirienne: 991 militaires congédiés de la grande muette

Près d’un millier de militaires ivoiriens iront à la retraite cette année, si l’on en croit le communiqué qui a sanctionné le traditionnel conseil des ministres en Côte d’Ivoire. Sur plus de 1000 demandes, ‘‘991 ont reçu un avis favorable’’ pour un départ volontaire à la retraite.

991 militaires seront extirpés des rangs de l’armée ivoirienne d’ici la fin d’année, du moins d’après le communiqué qui a sanctionné le conseil des ministres qui s’est tenu mercredi en présence du chef de l’Etat. Ces soldats congédiés des rangs des Forces Armées de Côte d’Ivoire seront appelés ‘‘à faire valoir leurs droits à pension de retraite à compter du 1er janvier 2018’’, explique Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement. Ces départs volontaires en masse au sein de la grande muette s’inscrivent dans le cadre du réajustement des effectifs de l’armée ivoirienne : « Afin de garantir le respect de la pyramide des grades et de rajeunir les effectifs, le Gouvernement a décidé de mettre en œuvre une politique de départ volontaire des militaires. Ainsi, au 31 octobre 2017, date limite fixée pour le dépôt des candidatures, 991 demandes sur 1067 ont obtenu un avis favorable de la commission d’examen des demandes de départ volontaire des Armées. », a expliqué le porte-parole du gouvernement. Selon les chiffres révélés par Bruno Koné les 991 militaires admis au départ volontaire à la retraite sont 03 officiers, 634 sous-officiers et enfin 354 militaires du rang.

Combien toucheront-ils pour cette retraite anticipée ?

Les 991 militaires ivoiriens qui seront extirpés des rangs de l’armée n’iront pas à la retraite les mains vides. Selon le communiqué du conseil des ministres, ‘‘Les militaires concernés seront mis à la retraite par anticipation à compter du 31 décembre 2017. Ils percevront avant cette date, un pécule de départ, seront rayés des effectifs des Forces Armées de Côte d’Ivoire et seront admis à faire valoir leurs droits à pension de retraite à compter du 1er janvier 2018’’. En revanche, aucun montant n’a été avancé par le gouvernement concernant cette indemnité de départ que devraient toucher les 991 soldats concernés. En plus du pécule de départ qu’ils toucheront, ces derniers pourront dès le 1er janvier de l’année prochaine faire valoir leur droit à la retraite.

La réforme de l’armée ivoirienne toujours en cours

Dans le cadre de la loi de programmation militaire 2016-2020 initiée par le gouvernement et approuvé par le Parlement ivoirien, la Côte d’Ivoire s’est engagé dans un processus de restructuration des effectifs de l’armée ivoirienne. Dans un premier temps, 1515 soldats avaient été raillés des effectifs de la grande muette. Avec cette nouvelle vague de départ volontaires à la retraite, le pays accélère donc sa fameuse de programmation militaire censée doter la Côte d’Ivoire d’une armée solide et adaptée aux défis du temps moderne. Les mutineries de janvier puis de mai dans plusieurs villes du pays, principalement à Bouaké, soulignent encore plus nécessité de conduire ce programme de réforme militaire à terme pour une armée plus solide. Pour mettre un terme aux nombreuses mutineries qui ont secoué le pays, le gouvernement avait annoncé en mai un accord avec les mutins qui exigeaient des primes estimées à 12 millions de francs Cfa chacun.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Dessert gastronomique chocolat

Dessert gastronomique au chocolat

FIF: Kalou Bonaventure appelle Sidy Diallo à démissionner