in

Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire: des jeunes PDCI clament Ouattara

La prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire continue toujours de défrayer la chronique dans la presse. Alors que le PDCI se prépare pour la reconquête du pouvoir en 2020, un groupement de jeunes appartenant au plus vieux parti ivoirien appelle à une troisième candidature d’Alassane Ouattara.

Alassane Ouattara sera-t-il candidat pour un troisième mandat lors de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire ? Difficile pour l’heure de le savoir mais les choses se précisent de jour en jour. Après avoir émis l’hypothèse d’une troisième candidature lors d’une interview accordée à la chaîne France 24, le président ivoirien gagne manifestement en popularité auprès de son allié du PDCI. N’Guessan Koffi Jérôme, militant actif de la jeunesse du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, a récemment appelé le RHDP à une grande mobilisation autour d’une prochaine candidature de l’actuel président ivoirien : « Tout militant du RHDP réaliste doit soutenir un 3ème mandat pour Alassane Ouattara, vus les enjeux et les défis à relever ». Selon lui, ‘‘Alassane Ouattara n’est pas demandeur, c’est plutôt la Côte d’Ivoire qui a besoin de lui’’, en référence aux actions de grande envergure lancées par le président ivoirien depuis son accession à la tête du pays. N’Guessan Koffi Jérôme, par ailleurs le président de l’association ‘‘Ensemble pour Alassane Ouattara en 2020’’, compte à cet effet entamer une vaste tournée en Côte d’Ivoire afin de convaincre la jeunesse houphouëtiste d’accorder un troisième mandat au président ivoirien, car nécessaire selon lui pour l’accès d’une nouvelle génération au pouvoir en 2025 : « Notre génération doit impérativement accéder au pouvoir en 2025. Et la seule possibilité qui s’offre à nous, c’est d’offrir un 3ème mandat à Alassane Ouattara en 2020 ». Pour l’heure, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire se garde de tout commentaire sur cet appel à s’unir autour de Ouattara pour une troisième candidature. Les deux formations politiques avec leurs alliés se consacrent actuellement à la création du parti unifié RHDP. Le prochain candidat de l’alliance houphouëtiste devrait donc être désigné après formation du parti unifié, mais des ambitions personnelles pourraient finir par prendre le dessus en cas de désaccord entre les principaux protagonistes, à savoir le RDR, le PDCI, le PIT, l’UPCI et l’UDPCI.

La présidentielle de 2020, une élection historique en Côte d’Ivoire

Si la présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire a suscité un engouement sans précédent, celle de 2020 risque encore de susciter un plus grand intérêt sur le plan politique. Après avoir soutenu à deux reprises son allié du RDR, le PDCI entend désormais reconquérir le pouvoir d’Etat lors du prochain scrutin présidentiel. Le président Henri Konan Bédié déclarait il y’a quelques mois que ‘‘le RHDP aura un candidat en 2020, ce sera le candidat du PDCI’’. Mais cette proposition n’a pour l’instant pas été encore approuvée par le grand allié du RDR qui se préparerait aussi à perpétuer le règne de Ouattara à la tête du pays en 2020. En cas d’échec de création du parti unifié, l’hypothèse d’un scrutin opposant le RDR et le PDCI pourrait devenir enfin une réalité. A cela, il faut ajouter les possibles ambitions politiques Guillaume Soro pour la prochaine présidentielle, même si pour l’instant le président de l’Assemblée Nationale balaie d’un revers de la main l’idée d’une candidature en 2020. Et pour couronner le tout, le retour du FPI sur la scène politique, le Front Populaire Ivoirien dans toute son unité. Le prochain scrutin présidentiel s’annonce donc historique sur tous les plans.

Nomination en France de Laurent Wauquiez : aussitôt réuni, le parti Les Républicains vole en éclats

FIF: Kalou Bonaventure attaque encore Sidy Diallo