in

Nomination RDR: Sidiki Konaté, Alain Lobognon et Affoussiata piégés ?

Le rassemblement des Républicains (RDR) a procédé encore à de nouvelles nominations au sein de son bureau exécutif. Après le retour de Guillaume aux affaires, ce sont désormais les proches du président de l’Assemblée Nationale qui réintègrent la direction du parti.

Le secrétariat général du RDR dirigé par Kandia Camara a procédé à de nouvelles nominations dans la journée du mercredi. Mis à l’écart lors des nominations qui ont sanctionné le congrès du Rassemblement des Républicains en septembre dernier, le clan Soro réintègre peu à peu la direction du parti. Après la nomination de Guillaume Soro en tant que vice-président chargé de la région du Tchologo, plusieurs proches du président de l’Assemblée Nationale viennent d’être nommés par la secrétaire générale du parti en tant que secrétaires généraux adjoints régionaux. Issiaka Fofana, ancien DG de la LONACI démis de ses fonctions au mois de Juillet vient d’être nommé au sein du RDR en tant que secrétaire général adjoint chargé des relations avec les réseaux sociaux et groupes professionnels. Affousiata Bamba Lamine, anciennement ministre de la communication et évincée lors du remaniement ministériel de janvier 2017, réintègre aussi le secrétariat du RDR. L’ancienne députée de la circonscription d’Abobo écope d’un poste de secrétaire générale adjointe chargée de la citoyenneté et de l’Intégration, tandis qu’Alain Lobognon, ancien ministre des sports aussi évincé de son poste, est nommé en tant que secrétaire général adjoint chargé de la Prospective et de l’Innovation. Au total, le nouveau secrétariat général du Rassemblement Des Républicains comprend en tout 59 personnalités politiques du parti parmi lesquelles 3 ont été nommées au cabinet du secrétariat général. Ce retour aux affaires de Guillaume Soro est un pas dans le processus de consolidation des forces vives du parti, eu égard des divergences qui opposent encore les partisans du président de l’Assemblée Nationale à ceux du clan Ouattara. Un RDR plus uni pour les prochaines échéances électorales dont la fameuse présidentielle de 2020, même si le parti dirigé aujourd’hui par Henriette Dagri Diabaté n’a pas encore dévoilé ses ambitions politiques pour 2020.

Des nominations qui embarrassent les pro-Soro ?

Le retour de Guillaume et ses proches au sein du RDR est la preuve de l’unité des deux tendances au sein du parti, à savoir les pro-Soro et les pro-Ouattara. Si cette vague de nomination permet au parti d’afficher son unité sur le plan politique, elle met les proches de Guillaume Soro dans une position pour le moins embarrassante. Evincés du gouvernement ou déchus des hautes fonctions qu’ils occupaient, les pro-Soro ne mâchaient pas leurs mots lorsqu’il s’agissait de recadre certaines personnalités du RDR sur leurs dérives médiatiques. Nommés désormais au sein du secrétariat général du parti, les pro-Soro continueront-ils toujours de dénoncer les dérives de certains cadres du RDR comme ils ont pris l’habitude de le faire ces derniers mois, ou vont-ils au contraire modérer leur ton avec ce retour aux affaires, quitte à se décrédibiliser aux yeux de certains ? Aussi, même si ces nominations donnent l’apparence d’une main tendue et d’un désir d’aller à la réconciliation, rappelons qu’il y’a le cas Soul to Soul qui reste à élucider. L’arrestation du directeur de protocole de Guillaume Soro avait sonné le glas de la révolte chez les pro-Soro qui sont même allés à dénoncer une arrestation arbitraire.

Crash d’hélicoptère en Côte d’Ivoire : l’identité des 4 victimes connues

Gâteau yaourt pomme caramel beurre salé

Gâteau yaourt pomme caramel beurre salé