in

Le Franc Cfa remplacé en 2020 par la monnaie unique de la CEDEAO

Le franc Cfa était au centre de la 52e conférence des Chefs d’Etat de la zone CEDEAO à Abuja le week-end dernier. A l’ordre du jour, le report de l’adhésion du Maroc puis la mise en place de la monnaie unique de la communauté ouest africaine.

Franc Cfa remplace 2020

Le Franc Cfa sera remplacé à partir de 2020 par la monnaie unique de la CEDEAO. Réunis le samedi dernier à Abuja à l’occasion de la 52e conférence de la communauté ouest africaine, les 16 états membres ont décidé de passer de l’acte à la parole en ce qui concerne la création d’une devise monétaire unique pour toute la zone : ‘‘On a maintenu en tout cas la position qu’en 2020, cette monnaie devra donc exister et démarrer’’, a révélé le président burkinabé qui explique que la migration vers la nouvelle devise monétaire se fera progressivement : « On le fera de manière progressive de sorte que tous les pays qui pourront répondre aux critères de convergence commencent à battre la monnaie de la CEDEAO en attendant que les autres pays puissent se conformer et intégrer le processus de cette monnaie ». Le projet de création de la monnaie unique de la Communauté Ouest africaine devrait permettre aux Etats membres de la zone UEMOA d’abandonner la monnaie coloniale qui fait l’objet de nombreuses contestations, depuis l’acte symbolique posé par l’activiste Kemi Seba au Sénégal le 19 août dernier. Au cours d’une manifestation anti-Franc Cfa, le franco-béninois avait brûlé un billet de 5000 francs, une action qui avait ouvert les vans d’une contestation sans précédent de la monnaie en Afrique. Avec donc la mise en circulation progressive de la monnaie unique de la CEDEAO à partir de 2020, le CFA que certains considèrent comme un héritage de la colonisation devrait disparaître au profit d’une monnaie encore plus forte qui favorisera l’essor du commerce et facilitera les investissements dans la zone ouest africaine. Rappelons que l’idée de création d’une devise monétaire propre à la CEDEAO est un projet qui avait été maintes fois avorté par le passé, faute de consensus réel entre les 16 pays membres. Et malgré quelques timides avancées réalisées aujourd’hui, des pays comme le Nigéria émettent encore quelques réserves sur ce vaste projet.

Une monnaie de la CEDEAO, préjudiciable pour l’économie nigériane ?

C’est un peu trop pour le savoir, mais le président nigérian reste tout de même prudent concernant cette idée de création de la monnaie unique de la CEDEAO à partir de 2020 : ‘‘Le Nigeria mettra en garde contre toute position qui plaide pour une approche accélérée de l’union monétaire, négligeant les fondamentaux et d’autres questions pertinentes’’, a souligné le président de la République Fédérale. Buhari s’oppose donc à une mise en circulation précipitée de cette devise de la CEDEAO, préconisant une analyse plus profonde du sujet. Cela a juste raison car le Nigéria reste à ce jour la première puissance économique du continent africain avec un PIB supérieur à plus de 500 milliards de dollars américain. Pousser le Nigéria à abandonner le Naira au profit de cette nouvelle monnaie sera sans doute le pas le plus difficile à faire, puisque le Naira reste la devise monétaire la plus forte de la zone CEDEAO.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 2

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 50.000000%

Downvotes: 1

Downvotes percentage: 50.000000%

Sidy Diallo reste à la FIF jusqu’en 2020

Hiv Nigeria en Afrique

Le Nigéria, second pays le plus touché au monde par le Vih Sida