in

Monnaie unique CEDEAO: le Franc Cfa, le Naira et le Cedi vont-ils disparaître?

La création de la monnaie unique de la CEDEAO était à l’ordre du jour lors du 52e sommet des pays membres de l’organisation sous régionale. Avec cette nouvelle devise monétaire annoncée pour 2020, va-t-on assister à la disparition du Franc Cfa, du Naira ou du Ghana Cedi ?

L’intégration de la monnaie unique de la CEDEAO à partir de 2020 occasionnera-t-elle la disparition du Franc Cfa, du Ghana Cedi et du Naira ? Seule certitude, pour aller vers l’idée d’une monnaie unique comme le souhaitent certains dirigeants de la communauté ouest africaine, il faudrait tout naturellement se résoudre à tourner la page des trois devises. Mais au sein de la UEMOA, les dirigeants ont du mal à parler d’une même et unique voix, certains président s’érigent en défenseurs du Franc Cfa tandis que d’autres se montrent favorables à une migration vers une nouvelle devise monétaire encore plus forte, surtout une devise qui brise le tabou de l’inconvertibilité du Franc Cfa en d’autres devises à part l’Euro. Lors d’une visite d’Etat en France, Alassane Ouattara s’était montré favorable à un maintien de la monnaie coloniale, au plus fort de la polémique sur l’avenir de la zone monétaire. Lors de la 52e conférence des pays membres de la CEDEAO à Abuja samedi dernier, l’idée de création d’une monnaie unique pour l’ensemble des pays membres de la zone a prévalu lors des discussions sur l’éventualité d’un élargissement de la zone Cfa comme le souhaite le président Alassane Ouattara. La volonté d’aller vers une monnaie unique propre à la communauté ouest africaine sonnera probablement comme une victoire pour l’activiste Kemi Seba engagé depuis des mois dans la lutte pour l’émancipation monétaire des pays africains membres de la monnaie coloniale. Selon le calendrier mis en place, la monnaie unique de la CEDEAO devrait devenir une réalité à partir de 2020, ‘‘On le fera de manière progressive de sorte que tous les pays qui pourront répondre aux critères de convergence commencent à battre la monnaie de la CEDEAO en attendant que les autres pays puissent se conformer et intégrer le processus de cette monnaie’’, explique le président Kaboré. Cette monnaie sera-t-elle assez solide pour engloutir le Cfa, le Naira et le Ghana Cedi ?

Ce que pensent le Ghana et le Nigéria de la monnaie CEDEAO

A l’occasion du 52e sommet de la CEDEAO à Abuja, tous les pays membres n’ont pas manifesté le même degré d’intérêt pour cette idée de monnaie commune à la communauté ouest africaine. C’est le cas du Nigéria, première puissance économique de la zone monétaire et du continent africain : « Le Nigeria mettra en garde contre toute position qui plaide pour une approche accélérée de l’union monétaire, négligeant les fondamentaux et d’autres questions pertinente. », a souligné le président nigérian. L’idée d’une monnaie commune implique donc pour le Nigéria l’abandon du Naira, une monnaie dont le pays a entièrement le contrôle pour intégrer un système monétaire contrôlé collectivement avec les autres pays membres. Mais les appréhensions du président Buhari montrent qu’il reste encore certains aspects à aborder avant le lancement de cette monnaie unique à la CEDEAO. Quant au Ghana, seconde puissance économique de la communauté ouest africaine, pour l’instant c’est silence radio. Ce silence des autorités ghanéennes doit-il être interprété comme un refus d’adhésion à la nouvelle devise monétaire annoncée pour 2020 ?

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Hiv Nigeria en Afrique

Le Nigéria, second pays le plus touché au monde par le Vih Sida

Recette biscuit noël americain

Recette biscuit de noël américain