in

Côte d’Ivoire: des prisonniers dans la nature après l’attaque de Daloa

A l’approche des fêtes de fin d’année, l’inquiétude grandit chez les populations de Daloa, ville située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. En proie à plusieurs attaques, la cité des antilopes a été une nouvelle fois la cible d’attaque menée par des hommes armés toujours inconnus.

En Côte d’Ivoire, la ville de Daloa a été la cible d’une nouvelle attaque perpétrée par des individus armés non identifiés. A l’approche des fêtes de fin d’années, l’assurance est loin d’être totale dans la cité des antilopes qui subit régulièrement des attaques armées. Dans la nuit du mardi à mercredi, un des commandos inconnus qui sévit dans la localité est de nouveau passé à l’œuvre en attaquant la préfecture de police de la ville. Selon les différents témoignages recueillis, les bandits arrivés tard dans la nuit ont d’abord neutralisé les policiers qui étaient de service durant la nuit avant de forcer les portes des prisons. Plusieurs détenus profiteront ainsi de l’attaque de la préfecture de police pour recouvrer la liberté. Parmi les prisonniers en fuite, 2 détenus qui selon le préfet de police seraient membres d’un puissant groupe armé composé de 5 individus, à l’origine de plusieurs braquages dans la ville de Daloa. Les forces de l’ordre sont donc à pied d’œuvre pour remettre le plus rapidement possible la main sur ces bandits. Selon les informations révélées par Ouattara Francis, le préfet de police de Daloa, les 2 détenus en question avaient été interpellés quelques jours avant qu’ils ne mettent à exécution leur projet d’attaque contre une banque. Leur cible, l’agence BICICI (Banque internationale pour le commerce et l’industrie en Côte d’Ivoire) de la localité. Ces individus étant de nouveau en liberté, libérés à l’issue d’une attaque contre la préfecture de police, pourraient tout à fait s’en prendre encore à des opérateurs économiques de la ville, comme ils savent si bien le faire. C’est donc avec la peur aux ventres que les populations de la cité des antilopes préparent les fêtes de fin d’année en Côte d’Ivoire.

Daloa déjà attaquée à plusieurs reprises

La localité située dans le centre ouest du pays est régulièrement en proie à des attaques armées visant différentes cibles, opérateurs économiques comme postes de police. Fin octobre dernier, le commissariat du 3e arrondissement de la ville avait été pris pour cible par des individus armés non identifiés. D’après le préfet de police de la ville, les malfrats ont emporté à leur passage 2 pistolets automatiques et une kalachnikov. A quelques jours du passage à la nouvelle année, la situation sécuritaire dans le centre ouest de la Côte d’Ivoire devient de plus en plus inquiétante, plus particulièrement dans la ville de Daloa régulièrement fragilisée par des attaques. A cela, il faut ajouter qu’une folle rumeur s’est emparée des réseaux sociaux depuis quelques jours, rumeurs faisant état d’un possible projet de déstabilisation du pays. Le ministre de la sécurité et le ministre de la défense ont donc beaucoup à faire pour rassurer les populations qui souhaitent passer une fin d’année paisible. A l’occasion des fêtes d’années, les effectifs déployés sur le terrain devraient être revus à la hausse pour rassurer les populations et leur permettre de passer le réveillon du nouvel an en toute quiétude.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Nouvelle constitution au Burkina Faso : le gros dilemme de Kaboré

Guillaume Soro accusé d’avoir détourné le budget de l’Assemblée Nationale