in

Joueur africain de l’année 2017 : la CAF accusée de favoritisme

Aucun footballeur camerounais n’a été retenu par la CAF pour le prix du joueur africain de l’année 2017. A l’instar de plusieurs supporters des lions, la presse camerounaise n’a pas digéré la non sélection de leur confrère Vincent Aboubakar dans le tiercé final de la confédération africaine de football.

Le titre du joueur africain de l’année 2017 se jouera le 4 janvier prochain entre Sadio Mané, Aubameyang et l’égyptien Mohamed Salah. Après avoir nominé 30 footballeurs pour le trophée de ballon d’or africain, la Confédération africaine de football a réduit sa liste à 10 prétendants, avant de dévoiler il y’a quelques jours de cela la liste des 3 finalistes qui se disputeront ce prix. Si l’absence de Riyad Mahrez n’a pas soulevé une si grosse polémique, l’éviction du camerounais Vincent Aboubakar du tiercé final a suscité une grosse polémique dans la presse camerounaise. Nombreux sont en effet les journaux et hommes de médias camerounais qui ont manifesté leur étonnement suite au recalage de leur confrère de la liste des finalistes pour le ballon d’or africain : « Si la présence de l’égyptien Mohamed Salah ne faisait l’ombre d’aucun doute dans le trio final, les nominations de Sadio Mane et Pierre Emerick Aubameyang laissent songeur. Ces deux derniers n’ont rien gagné en sélection au courant de l’année. Le lion indomptable qui a été sacré champion de Turquie avec le Besiktas et a gagné la CAN 2017 avec le Cameroun en dominant ses rivaux a été recalé, curieusement et ce, malgré ses statistiques impressionnantes en ce moment avec le FC Porto où il a inscrit 21 buts en 22 matches, toute compétition», a fait savoir le rédacteur en chef du journal en ligne 45fois2.com. Le quotidien sportif en ligne Camfoot s’étonne également de l’éviction de Vincent Aboubakar du trio final désigné par la CAF : « Contre toute attente, l’attaquant du FC Porto ne fait pas partie des finalistes pour le titre de meilleur joueur africain de l’année. Alors qu’il a non seulement remporté la CAN 2017, il a été champion de Turquie, et ses multiples réalisations y ont largement contribué. N’est-ce pas un acharnement puisque malgré sa prestation de haut vol et son but stratosphérique gagnant lors de la finale de la CAN, on l’avait oublié dans la récompense du joueur du match ? ».

Un complot ourdi contre le Cameroun ?

Ahmad Ahmad et les camerounais ont du mal à accorder leur violon depuis la chute d’Issa Hayatou. Pour certains, l’actuel président de la CAF aurait expressément écarté Vincent Aboubakar de la liste des footballeurs retenus pour le prix de joueur africain de l’année 2017, en raison d’une supposée haine que le malgache vouerait pour le Cameroun : « Aboubakar a été écarté à dessein pour laisser le champ libre à Mohamed Salah. Comment comprendre qu’il ne soit pas retenu avec les statistiques époustouflantes qui sont siennes. Je rappelle que parmi les 11 derniers rescapés, il était le seul à avoir décroché un titre à la fois en sélection et en club. La CAF démontre à travers ce geste que ses critères sont loin d’être lisibles », a lancé Press-Sport.com. La plateforme lionindomptable.Com va même plus loin en dénonçant un complot ourdi par Ahmad Ahamd contre le Cameroun : ‘‘Est-ce un autre complot d’Ahmad et sa clique contre le Cameroun d’Hayatou? L’on serait tenté de répondre par l’affirmative. Dire que pour être dans la short list de 3 il faut évoluer au sein des 5 meilleurs championnats de football d’Europe est un argument qui ne tient pas la route. Dans la mesure où même en Ligue des champions, les performances d’Abou sont loin d’être ridicules’’.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Les inscriptions en ligne pour les concours de la fonction publique pour la Côte d’Ivoire sont repoussés

Fait-divers : une fille enlevée dans un taxi à Port Bouët, son bébé assassiné